L'ActuaLitté de la semaine propose en 5 liens le meilleur de l'actualité, au croisement du livre et des nouvelles technologies : les suites de procès Apple, l'utilisation des outils numériques à des fins pédagogiques, le piratage contrarié par une offre légale de qualité... Rien ne vous échappera de ce qui a pu agiter le monde du livre ces derniers jours, en France ou à l'international.

Lundi :

Tandis qu'Apple promet des suites après le verdict qui déclare la firme coupable d'entente sur le prix des livres numériques, la société pourrait être mise en cause pour des faits similaires en Australie. Un sénateur a ainsi alerté l'Australian Competition and Consumer Commission, autorité compétente en la matière dans le pays. Et la facture des dédommagements pourrait s'allonger…

Mardi :

La plateforme de lecture en ligne Goodreads, qui propose aux internautes de télécharger et de lire des textes amateurs en ligne, a été accusée de violation de copyright par une agence photographique. Une photographie utilisée comme illustration d'une nouvelle l'aurait été sans autorisation de la part de l'auteur, ce qui soulève la question d'un contrôle des éléments ajoutés au site…

Burnin' and Lootin'

Brett Jordan, CC BY 2.0

Mercredi :

Même si les données de l'étude ne touchent pas aux livres, l'institut Ipsos propose quelques chiffres édifiants, comme une baisse du piratage estimée à 17,5 % entre 2008 et 2012, en Norvège. Cette dernière ne serait pas du aux lois répressives (récemment mises en place), mais à un effort des industries culturelles pour proposer une offre légale structurée.

Jeudi :

Aux États-Unis, les outils pédagogiques numériques ont le vent en poupe, et les professeurs apprécient leurs effets sur les étudiants. Partage simplifié, travail d'équipe et place accordée à la créativité ont séduit près de 78 % des instits, qui voient d'un bon oeil Internet et les manuels numériques. Mais ces derniers, à chaque rentrée, connaissent un piratage massif

Vendredi :

Après la musique au format numérique, c'est au tour du livre numérique de découvrir les joies de l'interopérabilité. Ou plutôt de la lutte qui la précède : les systèmes de lecture sont encore largement dominés par une approche propriétaire, qui lie immanquablement un fichier à un appareil. Une situation dénoncée par l'Association européenne et internationale, qui s'est acquis le soutien de la Commission européenne. Reste à voir si celui-ci se concrétisera en une intervention juridique…

À la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés