Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 02 Juillet 2013

La DCRI et le groupe de Tarnac, une drôle d'affaire sur Internet

Selon Mediapart, un agent de la DCRI se cacherait derrière l'auteur très prolixe de plusieurs blogs, qui avait publié de nombreuses informations étonnantes sur les membres du groupe de Tarnac, suspecté d'être associé au groupe terroriste AZF.

On savait la Direction Centrale des Renseignements Intérieure (DCRI) très impliqué dans la surveillance des groupes terroristes sur Internet, ou soucieuse d'empêcher que certaines informations ne puissent être publiées. Mais on ne la savait pas également active dans la publication-même de contenus sur Internet, dans des opérations de barbouzerie d'une étrange modernité.

Le site Mediapart a en effet publié lundi une enquête passionnante et très surprenante sur l'action de la DCRI au cours de l'enquête sur le "groupe de Tarnac" formé autour de Julien Coupat, accusé en 2008 d'être impliqué dans le sabotage d'une caténaire de ligne TGV. Soupçonné d'être apparenté au groupe terroriste AZF, qui avait exigé fin 2003 une rançon pour ne pas faire exploser des bombes sur les voies ferrées, le groupe a découvert que 6 blogs ouverts par la même personne s'acharnaient à tenter de démontrer un lien entre Tarnac et AZF — une piste qui serait depuis abandonnée, faute de preuves.

Sur ces blogs, écrits avec érudition, l'auteur démontrait une connaissance très étroite et même intime des membres du groupe de Tarnac, avec de très nombreuses références jusque là inédites sur leurs lieux de vie, leurs activités passées (y compris des loisirs), leurs actions militantes, etc. Des détails improbables remontaient à la surface, et même des photographies dont personne ne connaissait l'origine. Souvent, les messages étaient à ce point énigmatiques qu'ils ne pouvaient être compris que par les membres du groupe de Tarnac eux-mêmes.

Or "selon nos informations, ce blogueur ne serait autre qu’un policier de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), venant des ex-renseignements généraux (RG)", écrit Mediapart. Le policier, qui confirme ce point mais nie le reste, a également modifié la page Wikipedia de Julien Coupat, ou envoyé des mails à des professeurs et journalistes, en se faisant passer pour le groupe de Tarnac.

Interrogé par le journal, l'un des dix mis en examen de l'affaire de Tarnac, Mathieu Burnel, voit deux hypothèses pour expliquer de tels agissements. Soit la DCRI a tenté d'intoxiquer les journalistes en crédibilisant une thèse médiatique par des voies à la licéité douteuse ; soit (plus probablement) elle a souhaité montré aux personnes en cause qu'ils étaient sous étroite surveillance, depuis longtemps, pour les rendre paranoïaques et les paralyser. Il assure que Guy Debord, l'une des figures intellectuelles les plus influentes du groupe de Tarnac, avait lui-même reçu en 1971 son dossier complet des Renseignements Généraux (RG), par la poste.

Publié par Guillaume Champeau, le 2 Juillet 2013 à 17h51
 
14
Commentaires à propos de «La DCRI et le groupe de Tarnac, une drôle d'affaire sur Internet»
Inscrit le 13/08/2010
8125 messages publiés
Ca se la joue façon corbeau, à la DCRI ?
Inscrit le 29/08/2008
1137 messages publiés
Mais on ne la savait pas également active dans la publication-même de contenus sur Internet, dans des opérations de barbouzerie d'une étrange modernité.


Rien d'étonnant, c'est ça qui est bien avec la DCRI, on en apprend tous les jours.
Inscrit le 24/05/2013
659 messages publiés
T'es surtout une grosse fraude de forum, fumiste.
Inscrit le 16/10/2011
1832 messages publiés
Première ligne du texte et première faute !
"On savait la Direction Centrale des Renseignements Intérieure (DCRI) très impliquéE"
Et la deuxième pour la fin :
"; soit (plus probablement) elle a souhaité montréER aux personnes en cause qu'ils étaient sous étroite surveillance"
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Je dirai même "la Direction Centrale des Renseignements IntérieurS"
Inscrit le 03/12/2003
780 messages publiés
sauf que c'est direction centrale DU renseignement intérieur.
Inscrit le 10/05/2013
27 messages publiés
En même temps, la DCRI ne devrait pas se baser sur ces acquis des RG;
Il faut savoir que les renseignements francais étaient bien côté pendant un moment, au vu de tous.
Malheuresement, vu les dernières affaires connues au grand public de la DCRI, ces derniers laissent à désirer, en tout cas en connaissances informatiques.
Puisque si l'idendité de l'agent de la DCRI qui montent des blogs est la vraie personne, qui s'est fait decouverte par les metadonnées des images et qu'il n'a pas supprimé ces dernières, j'aurai foutu à la porte cet agent.(Pour info, la désinformation est courante dans les RG)

De toute manière, si mediapart veut confirmer l'identité présumé du faux blogueur, il suffit de relever ces phrases écrites sur ses blogs, allez fouiller chez lui pour prendre lettres, écrits personnels, et analyser la syntaxe et la grammaire( la linguistique). Comme cela, si c'est vraiment lui, il sera cuit.

Cela me fait penser à des agents des RG qui se sont trahis en mission, puisque malgré la fausse identité qu'ils avaient obtenues, l'un d'eux s'est trahis car il avait fait passer sa carte de fidélité (euh je crois, c'est pour obtenir des Smile's), c'est passé aux infos, il y a longtemps.
.
.
.
.
.
.
.
@ DonGiovanni

Salut mon cher ami, on ne se connait pas, mais ton message me laisse perplexe, est tu un agent de la DCRI, heinnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn???????????????

T'es ki, toâaa? J'ai regardé tes messages, et moi, je trouve que tu es suspicieuuuuuuuuuuuuuuuuuux, bouhhhhhhh!

Peut être que je me trompe, mais en regardant tes autres messages, j'ai l'impression que tu "surveilles" les posts de numérama; Et en premier lieu, tu cherches à avoir confiance des posteurs pour mieux les "infiltrer", et chercher les têtes brulées. Seulement, ton dernier message me met la puce à l'oreille.

Pour ceux qui me trouveraient parano, oui, peut être je le suis. Mais lors d'études via les crises, comme celle que l'on connait actuellement, les chercheurs ont remarqué que les peuples ont une forte tendance à se revolter.
Et pour éviter que les gens se revoltent, il faut identifier les têtes brûlées, les laisser parler un max pour etudier leurs traits de caractères et les surveiller, puis les neutraliser (comme c'est souvent le cas, pour des arrestations concernant la cybercriminalité ).

Et vu les derniers temps, en france, les arrestations arbitraires qui ont été légion lors de manifestations, dont on cherche la petite bête sur certains pour en faire un exemple (tête brûlée jugées séverement= mois de tentatives qu'une autre tête brulée manifeste et entraine la foule), je pourrai mettre ma main au feu qu'un circulaire du ministre de l'Interieur somme de faire des peines exemplaires pour freiner le peuple, et empêcher de se contester, mais aussi surveiller les discidents d'internet (donc voir blog et patzta) pour essayer de les identifier.

En tout cas, j'espère que je me trompe te concernanr, don giovanni
[message édité par tyranosore_tyranosaure le 02/07/2013 à 20:12 ]
Inscrit le 13/08/2010
8125 messages publiés
erreur de lecture
[message édité par mosquito33 le 02/07/2013 à 21:18 ]
Inscrit le 25/05/2009
283 messages publiés
Aucune chance, un mec de la DCRI serait bien plus fin. DonPatillo est juste un troll particulièrement prolifique et tenace!
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Tu as raison sur au moins un point, c'est que pour les renseignements français la situation actuelle est à potentiel insurrectionnel.
Inscrit le 04/07/2011
50 messages publiés
Ben voila on la réponse a quoi sert le fichage .
Même si l'on a rien a se reprocher on peut voir comment par la suite on peu vous coller n'importe quoi sur le dos avec toutes les données que l'on amasse sur vous.
Prenons vos empreintes ADN on se charge du reste ...
Ca fait peur ...
Inscrit le 17/03/2008
2776 messages publiés
Je pense que c'est l'un des plus grands dangers de la surveillance systématique de la population, mais surtout de l'enregistrement de toute les données: C'est que ça laisse aux "enquêteurs" (en réalité plus des accusateurs) la possibilité de "monter un dossier" contre quelqu'un de choisi, qui dérange pour X ou Y raisons.

C'est pas le voleur de scooter, c'est pas le pédophile ou le terroriste que ce fichage va gêner: Eux sont déjà activement recherchés, à des degrés divers.

Non, c'est le journaliste, le whisle-blower, c'est le cadre d'une boite en opposition avec sa direction, l'opposant politique qu'on cherche à décrédibiliser, ...
Et vu qu'il n'y a pas de contrôle sur les surveillants, on peux imaginer que ce n'est pas QUE pour des affaires d'états:
A la limite, si un flic a accès à ces données dans l'exercice de son travail, qu'est ce qui l'empêche de cibler son conjoint, ses enfants et/ou ses instits, ses voisins, ses collègues ...? Pour un jour avoir des ... "arguments" en cas de conflit ?

A mon sens c'est là le vrai danger, à terme. Il n'y a personne pour valider et contrôler ce que font ces gens-là. La réponse est toujours : "C'est pour votre bien, faites-nous confiance, occupez vous de rien".
Inscrit le 26/01/2012
628 messages publiés
Jim sort de ce corps.
Inscrit le 06/07/2013
1 messages publiés
Quelques données supplémentaires sur les moeurs des hommes de l'ombre dans On les croise parfois .

Et parce que l'important, c'est que l'information circule, la version électronique du livre sera gratuite à la fin du mois de juillet et à la fin du mois d'août.

Image IPB
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juillet 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11