Pour frauder au Congrès UMP, dont le scrutin est organisé par le biais d'un vote par Internet, rien de plus simple. Un lecteur de Numerama nous le démontre.

Ce vendredi matin, nous faisions remarquer que le vote par Internet organisé par l'UMP (malgré le fiasco du précédent) pour valider ses nouveaux statuts et maintenir Jean-François Copé dans ses fonctions de président n'était pas du tout sécurisé, puisqu'il n'exigeait aucun mot de passe. Il suffit de trouver une carte d'adhérent pour voter, l'identification se faisant uniquement en entrant nom, prénom et numéro d'adhérent.

Tous ces renseignements figurent sur la carte, mais aussi dans des registres sans doute connus (au moins partiellement) des différentes fédérations. 

Un lecteur, qui n'est pas membre de l'UMP, nous a confirmé qu'il avait pu voter au Congrès UMP avec une facilité déconcertante. Certains adhérents, qui ne se doutaient pas alors que cela puisse un jour porter préjudice, affichent fièrement leur carte de membre sur leurs sites internet ou réseaux sociaux. Il suffit de savoir utiliser un moteur de recherche pour trouver ces cartes, et voter à la place ce ces militants.

La preuve par l'exemple :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés