Sur le papier, Microsoft n'exige pas d'être connecté en permanence à Internet pour jouer à la Xbox One. Mais dans les faits, le mécanisme imaginé par la firme de Redmond ne laisse pas d'autres choix que de demeurer à proximité d'un accès permanent à Internet. En effet, la Xbox One exigera de se connecter 1 fois par jour sous peine de ne plus pouvoir jouer.

Ceux qui souhaitent acheter la Xbox One sont prévenus. Pour jouer à la nouvelle console de Microsoft, dont la sortie est prévue en fin d'année, il faudra se connecter à Internet au moins une fois par jour. L'éditeur américain a confirmé l'information ce jeudi. Cette disposition concerne l'ensemble de la ludothèque qui sera proposée à la clientèle, ce qui inclut les jeux et les modes en solo.

L'obligation de se connecter une fois par jour ne concerne que les fonctionnalités ludiques de la console. Pour tout le reste, Microsoft n'impose pas de se brancher au service Xbox Live pour regarder la télévision ou visionner un film en DVD ou Blu-Ray. Si la console n'est pas connectée à Internet en temps et en heure, il ne sera plus possible de jouer du tout… jusqu'au rétablissement d'une connexion.

Cette règle vaut pour la console principale à laquelle le jeu est rattaché. Si le joueur est connecté à son compte et accède à sa ludothèque depuis une autre console, par exemple celle d'un ami, le rythme de vérification sera beaucoup plus resserré : la console cherchera à se connecter toutes les heures. Microsoft a beau s'en défendre, le mécanisme actuel nécessite bien, en pratique, une connexion permanente.

Conscient que cette politique ne sera pas bien accueillie au sein de la communauté, Microsoft l'a justifiée en soulignant que "la Xbox One est conçue pour vérifier si votre système, vos applications ou vos jeux sont en mesure de recevoir des mises à jour et pour voir si vous avez acquis de nouveaux jeux ou si vous en avez revendu, prêté ou donné à un ami".

Ce choix représentera sans doute une rupture de trop pour certains joueurs, qui pourraient bien faire l'impasse sur la console. Car malgré les affirmations de Microsoft, l'objectif est de lutter contre le piratage des jeux vidéo et d'encadrer à sa guise le marché de l'occasion. N'escomptez donc pas jouer si votre accès à Internet est indisponible pendant plus d'une journée, par exemple.

La décision de Microsoft constitue paradoxalement une opportunité formidable pour Sony. Le constructeur japonais pourrait adopter la politique inverse de son rival américain, en s'abstenant d'imposer de pareilles conditions avec la PlayStation. Mais les espérances des joueurs collent rarement avec les objectifs de l'industrie vidéoludique…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés