Publié par Julien L., le Mardi 04 Juin 2013

Apple s'efforce de séduire les majors avec iRadio

À quelques jours du WWDC, Apple a fait quelques progrès substantiels dans ses négociations avec les maisons de disques. Selon la presse américaine, le groupe californien a signé avec Universal et Warner dans le cadre d'un projet de service en streaming surnommé iRadio. Il ne manque plus que Sony.

Dans une semaine s'ouvrira à San Francisco le salon annuel WWDC. À cette occasion, Apple pourrait bien lever le voile sur ses ambitions dans le streaming musical. L'entreprise américaine est en effet très attendue sur ce terrain, malgré la très vive concurrence qui y sévit et la présence notable de plusieurs géants du net, comme Google et son service Play Music All Access.

À quelques jours de la conférence, la presse américaine souligne un déblocage des négociations entre les maisons de disques et la firme de Cupertino. D'après le New York Times et le Wall Street Journal, Apple est parvenu à trouver un terrain d'entente avec Universal Music et Warner Music. En revanche, les discussions patinent toujours avec Sony Music Entertainment et Sony/ATV.

Dans le détail, l'accord avec Universal Music couvre les droits voisins liés à l'enregistrement lui-même de la musique mais pas les droits d'édition concernant la partition et les paroles. Concernant Warner Music, Apple est parvenu à s'entendre sur l'ensemble des droits. Concernant Sony, Apple espère s'arranger d'ici lundi afin d'être en mesure d'annoncer une offre aussi complète que possible.

D'après les personnes ayant accès à la teneur des négociations, les principaux points d'achoppement portent sur le mécanisme des minimums garantis, le taux de rémunération en fonction du nombre de fois où chaque chanson est jouée ainsi que sur le pourcentage du chiffre d'affaires qui sera généré par ce nouveau service de streaming, pour l'instant surnommé iRadio.

Si cette iRadio a vocation à conquérir les mélomanes du monde entier, il semble évident que la plateforme débutera sa carrière aux États-Unis, dont le secteur de la musique en ligne est plus que saturé. Néanmoins, la puissance de frappe d'Apple devrait lui permettre d'imposer son service dans un temps relativement court. Le service devra toutefois rivaliser avec des solutions très populaires, comme Spotify, Pandora ou Google.

Publié par Julien L., le 4 Juin 2013 à 11h15
 
2
Commentaires à propos de «Apple s'efforce de séduire les majors avec iRadio»
Inscrit le 13/08/2010
6275 messages publiés
Panier de crabes... Apple est sur tous les fronts. Universal le nécrophile aussi.
Inscrit le 24/02/2009
2217 messages publiés
Quelqu'un a déposé les mots du dico, précédés par "i" ?

Bon, s'ils n'ont pas compris la première fois avec itunes et le store qui empoche 30%, interdit la vente sans commission et censure selon des valeurs abscons, je leur souhaite de faire faillite.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Juin 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
1 2 3 4 5 6 7