Prochain titre de la série Far Cry, Blood Dragon est d'ores et déjà disponible sur les serveurs d'Ubisoft. Une faille du lanceur Uplay permet en effet de pirater le jeu, alors que sa sortie est programmée pour mai. La vulnérabilité n'a pas encore été corrigée. Les joueurs tentés de contourner la sécurité d'Uplay risquent toutefois d'être sanctionnés ultérieurement.

À l'image de Steam ou d'Origin, Uplay est une plateforme de distribution numérique mis au point par Ubisoft. Elle propose un accès à un catalogue de jeux, de profiter de contenus bonus exclusifs et d'accéder à des options en ligne. Le lanceur est compatible avec divers environnements (ordinateurs, consoles, tablettes, smartphones…) et remplace de fait ceux précédemment utilisés par les jeux Ubisoft.

Or, le site Gameranx rapporte qu'une vulnérabilité permet de contourner le système de vérification mis en place par le studio français. Concrètement, un joueur exploitant cette faille pourrait faire croire à Ubisoft qu'il a acheté certains jeux alors que ce n'est en réalité pas le cas. Ainsi bernée, la plateforme de distribution n'a aucune raison d'empêcher le pirate de télécharger les jeux de son choix et d'y jouer hors ligne.

Selon Gameranx, ce sont des hackers russes qui ont repéré la brèche et ont conçu en conséquence un programme pour l'exploiter. Il a alors été découvert que le prochain titre de la série Far Cry, baptisé Far Cry 3 : Blood Dragon, est d'ores et déjà disponible sur les serveurs d'Ubisoft . Pesant un peu plus de 3 Go, le jeu est attendu dans les rayons pour le mois de mai.

Aux dernières nouvelles, Ubisoft n'a pas encore comblé la faille sur Uplay. Celle-ci devrait néanmoins être de l'histoire ancienne dans les prochains jours. En attendant, les joueurs tentés par l'exploitation de cette faille doivent prendre garde. Il n'est pas impossible que l'éditeur français, une fois la vulnérabilité résolue, prenne des mesures de rétorsion contre les comptes qui auront profité de la brèche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés