La nouvelle génération de la Nexus 7 est sur les rails. Après les premières rumeurs en janvier, Reuters confirme le développement d'une nouvelle version de la tablette multimédia. Google a l'intention de la commercialiser en juillet, deux mois après la conférence Google I/O.

La Nexus 7 aura un successeur. Google va commercialiser en juillet la deuxième génération de sa tablette multimédia, selon des sources contactées par Reuters. Ce calendrier paraît concorder avec les prochains projets de la firme, en particulier la prochaine édition de la conférence Google I/O, qui aura lieu du 15 au 17 mai. Cela lui laisserait deux mois entre la présentation et la mise en vente.

Les rumeurs d'une nouvelle version de la Nexus 7 remontent à janvier. En les croisant avec celles rapportées par l'agence de presse américaine, la nouvelle Nexus 7 serait bâtie par Asus et disposerait d'une définition de plus grande qualité (il est question d'une résolution de 1920 par 1080 pixels, soit du Full HD). La tablette conserverait en revanche sa diagonale d'écran de 7 pouces.

À la place du processeur Tegra 3 quadricœur qui équipait la Nexus 7 première génération, le nouveau modèle s'appuierait sur Qualcomm (SoC Snapdragon) pour des raisons de puissance, selon les sources de Reuters. La Nexus 7 devrait continuer à proposer une caméra frontale 1,2 Mpx pour la visiophonie et fournir la connectivité habituelle (WiFi, Bluetooth, communication en champ proche).

La tablette devrait également profiter d'une plus grande mémoire vive (1 Go pour le modèle actuel) et d'un espace de stockage plus important. La version actuelle est déclinée en deux versions : 16 Go (199 euros) et 32 Go (249 euros). Celle-ci dispose d'une variante HSPA+ (299 euros). La version 8 Go a en revanche été retirée courant octobre. Les nouvelles tablettes sont attendues dans un segment tarifaire très proche.

Enfin, la nouvelle Nexus 7 misera sans surprise sur Android et devrait présenter des nouvelles caractéristiques physiques : la tablette devrait être plus fine et plus légère. Il reste désormais à Google de lever le confirmer ou d'informer ces différents éléments lors de sa conférence, qui aura lieu le mois prochain, dans la mesure où aucun partenaire de la firme de Mountain View n'a souhaité commenter les informations de Reuters.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés