Publié par Julien L., le Jeudi 14 Mars 2013

La Californie s'ouvre aux cours universitaires sous licence Creative Commons

En Californie, une loi propose de passer des cours universitaires sous licence de libre diffusion (Creative Commons) afin de permettre aux étudiants d'y accéder sans trop de contraintes. Une décision qui pourrait inspirer les parlementaires français, actuellement engagés dans l'examen du projet de loi sur la refondation de l'école républicaine.

C'est un projet ambitieux. Le ministre de l'éducation nationale Vincent Peillon veut rien de moins que refonder l'école de la République. L'examen du projet de loi, disponible sur le site de l'Assemblée nationale, et comprend plusieurs axes. Il est notamment question de permettre l'instruction scolaire à distance, inspiré du CNED, et d'une éducation à la propriété intellectuelle.

Sensibiliser les élèves à la propriété intellectuelle

Ainsi, le texte veut amener les élèves à se former "à l'utilisation des outils et des ressources numériques" et à les sensibiliser "aux droits et aux devoirs liés à l'usage de l'Internet et des réseaux, qu'il s'agisse de la protection et de la vie privée ou du respect de la propriété intellectuelle". Mais si une sensibilisation à la  propriété intellectuelle est prévue, cela inclut-il un enseignement des solutions alternatives et légales ?

C'est peu probable. En tout cas, le texte de loi ne précise pas si cette instruction portera sur toutes les licences d'exploitation des œuvres de l'esprit, c'est à dire des licences propriétaires aux licences libres, en passant par les licences de libre diffusion. Or, la diversité des mouvements (culture libre, logiciel libre...) et des principes (domaine public, copyleft, open source...) au sein du droit d'auteur mériterait de s'y attarder.

En Californie, des cours universitaires sous Creative Commons

Alors que les parlementaires français se penchent sur le projet de loi porté par Vincent Peillon, leurs homologues californiens se penchent également sur une réforme de l'enseignement. Plus exactement, les élus américains discutent d'une loi permettant de placer des cours universitaires sous licence Creative Commons, afin de permettre aux étudiants d'y accéder avec le minimum de contraintes.

Sur le blog de l'association Creative Commons, il est expliqué que "plus de 400 000 étudiants californiens ne peuvent avoir une place (en classe ou en ligne) pour des cours d'enseignement général dont ils ont besoin pour progresser au sein de leur parcours universitaire. C'est un problème majeur". Or, l'assouplissement des règles  encadrant l'accès, l'usage et le partage de ces cours doit contribuer à y répondre.

Un mouvement qui se retrouve aussi au Canada et en Europe

L'initiative californienne n'est pas isolée. Comme le pointe S.I. Lex, La mise à disposition de ressources pédagogiques sous licence libre ou de libre diffusion se manifeste aussi en Colombie britannique (Canada), avec une loi visant à favoriser le développement de bibliothèques numériques de manuels d'enseignement open source, sous licence Creative Commons.

En Europe, le réseau Communia s'est prononcé pour rendre obligatoire l'accessibilité aux articles scientifiques financés par des fonds publics au sein de l'Union européen et leur passage sous licence Creative Commons. Dans l'Hexagone, cette problématique est inexistante aux yeux du grand public. Une tribune publiée sur Rue89 a néanmoins lancé l'idée d'une licence globale pour les manuels.

Publié par Julien L., le 14 Mars 2013 à 16h01
 
11
Commentaires à propos de «La Californie s'ouvre aux cours universitaires sous licence Creative Commons»
Inscrit le 10/06/2010
725 messages publiés
Dans ma fac (en France) les élèves sont menacés de poursuites par les professeurs lorsqu'il y a une mise en ligne du cours (groupe fb etc)... Ce ne sont même pas des photocopies du manuel, juste des cours que les élèves prennent eux-mêmes et mettent à disposition des autres...
Inscrit le 24/12/2011
2274 messages publiés
Haha énorme... Désolé que ce soit en vrai
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Lâche les noms de ces profs sur interniet où il faut comme il faut, avec fac/poste/matière/photo, qu'on se marre sur interniet

Interniet va aider à les éduquer, et les instruire...
Inscrit le 10/06/2010
725 messages publiés
... Heu non... Ce n'est pas comme ça qu'on va faire avancer les choses...
Moi ce que je ne comprend pas c'est pourquoi des cours publics de professeurs payés par nos impôts sont protégés par leur propriété intellectuelle... J'avais posé la question à Guillaume par mail (et j'ai fait des recherches sur les sites de loi) mais Guillaume ne m'a pas répondu et je n'ai pas trouvé grand chose sur les sites officiels.
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Inscrit le 28/03/2012
676 messages publiés
Possible que la France imite. Un peu comme on utlise la vaseline pour faire passer les gros objets.
Faut pas se leurrer, le seul but de la réforme de l'école c'est de faire passer la morale "laïque" et les cours de "citoyenneté républicaine".
En gros inculquer la morale de frère Peillon aux gamins. Rien à voir avec le fait de relever le niveau des programmes.
Inscrit le 09/03/2013
195 messages publiés
Ah, il porte la soutane en privé? Quel pervers ce con...
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
1905 mon cher, t'es en retard de bientôt 110 ans....
Inscrit le 20/08/2010
914 messages publiés
On serait en droit d'attendre d'un gouvernement prétendument socialiste, une mise en avant du "bien commun", du domaine public, et une lutte acharnée contre le copyfraud qui fait de plus en plus rage.
Eh bien non ! Nada ! Peau de zebi ! Rien du tout ! On fait du sous-sarkozy, c'est tout. Une vraie bande de nazes.
Inscrit le 03/10/2011
6305 messages publiés
D'un autre côté, n'importe qui peut suivre un cours à l’université en France, l'accès aux amphis est public.
Ce qui est loin d’être le cas aux US.

Et sinon, on peut commencer par l’université de tous les savoirs , c'est déjà un bon début.
[message édité par Centaurien le 14/03/2013 à 18:40 ]
Inscrit le 10/01/2008
465 messages publiés
En France, on va apprendre au enfants que partager c'est mal. Et pas un mot sur Creative-Common.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
25 26 27 28 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7