Le tribunal de commerce de Paris a condamné Free Mobile à verser 25 millions d'euros à Bouygues Télécom pour "dénigrement et concurrence déloyale". En outre, le trublion des télécoms n'a plus le droit de traiter les clients des autres opérateurs de "pigeons". Bouygues Télécom a également été sanctionné au cours de ce procès.

Free Mobile ne pourra plus dire que les clients des autres opérateurs sont des pigeons. Dans son verdict rendu ce vendredi, le tribunal de commerce de Paris a lourdement condamné l'opérateur pour "dénigrement et concurrence déloyale" envers Bouygues Télécom. Free Mobile devra dédommager son concurrent à hauteur de 25 millions d'euros. C'est quatre fois moins que ce que réclamait la filiale du groupe Bouygues.

Le jugement rendu par le juge et rapporté par Le Figaro cible tout particulièrement la campagne publicitaire organisée par Free Mobile pour promouvoir son offre. Dans l'un des spots, les clients des autres opérateurs sont comparés à des pigeons puisqu'ils acceptent de payer des forfaits trop chers. Si Free n'obtempère pas, il devra verser une astreinte de 100 000 euros par infraction constatée.

S'il a surtout sanctionné Free Mobile, le tribunal a également puni Bouygues Télécom pour les mêmes dérapages. Lui aussi a été condamné pour dénigrement, mais la sanction est cinq fois plus légère : le groupe devra verser 5 millions d'euros de dommages et intérêts à Free Mobile. Ce dernier a décidé de faire appel.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos