Opera Software a annoncé cette semaine son intention d'abandonner Presto, le moteur de rendu HTML utilisé par les navigateurs web de la société norvégienne. Il sera remplacé cette année par WebKit, déjà en place dans Safari et Google Chrome. Que va-t-il advenir de Presto ? Interpellé à ce sujet, Opera Software a laissé entendre qu'il pourrait mettre le code source du programme à disposition de tous.

Après dix ans de bons et loyaux services, Presto s'apprête à tirer sa révérence. Opera Software a en effet annoncé mercredi que sa suite logicielle (Opera, Opera Mini, Opera Mobile) utilisera un nouveau moteur de rendu HTML. C'est WebKit, déjà utilisé par Google Chrome et Safari, qui a été sélectionné pour prendre la suite de Presto. La transition aura lieu cette année.

Jusqu'à présent, Presto était essentiellement utilisé par Opera Software, même si des licences d'utilisation ont été vendues à d'autres sociétés, comme Adobe. Or avec le passage d'Opera à WebKit, l'avenir de Presto est bien sombre : que va-t-il advenir du moteur de rendu ? Tombera-t-il dans l'oubli ou sera-t-il au contraire mis à disposition de tous ?

C'est manifestement la deuxième hypothèse qui a les faveurs de la société norvégienne. Si la décision n'a pas encore été définitivement gravée dans le marbre, un message publié sur la liste de diffusion officielle de WebKit par le directeur technique d'Opera Software indique que la publication du code source de Presto est sérieusement envisagée… mais qu'il faudra attendre le passage à WebKit d'abord

"Il se peut que le code source de Presto soit publié, mais pour le moment tout le monde est sur le pont pour effectuer la transition. Et jusqu'à maintenant, cela se passe plutôt bien", écrit Håkon Wium Lie, dans un message signalé par Clubic. La publication du code source de Presto aurait en tout cas du sens, puisque Opera s'oriente vers un moteur de rendu publié sous licences BSD et GNU LGPL.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés