Pour mettre fin à un litige sur l'utilisation des profils dans le cadre de campagnes publicitaires diffusées sur le réseau social, Facebook a accepté d'envoyer un chèque aux membres de Facebook qui en feront la demande. Mais seuls les Américains sont éligibles, et le montant du chèque devrait être extrêmement faible. Si tant est qu'un chèque soit effectivement envoyé...

Ne vous frottez pas les mains trop vite, aucun utilisateur français de Facebook ne recevra le moindre centime. Mais aux Etats-Unis, Facebook a mis en ligne un site internet qui permet aux quelques 150 millions d'utilisateurs américains de réclamer le paiement d'un dédommagement suite à un accord amiable signé par Facebook dans le cadre d'une class action. Il était reproché au réseau social d'avoir affiché sans autorisation des profils des membres Facebook dans le cadre de statuts sponsorisés, c'est-à-dire de publicités payées par des tiers.

Sans reconnaître de faute, ce qui est la règle du genre pour les accords amiables, Facebook a accepté de payer un total de 20 millions de dollars de dédommagement. Chaque utilisateur qui se dit victime de la pratique publicitaire a donc jusqu'au 2 mai 2012 pour demander à Facebook de recevoir un chèque… d'un maximum de 10 dollars. Le montant réel sera fonction du nombre de réclamations reçues.

Sur le site ouvert pour l'occasion, Facebook explique qu'il se réserve le droit de ne pas envoyer de chèque si le montant est tellement bas qu'il serait en pratique impossible de dédommager chaque demandeur, ou trop insignifiant. Dans ce cas, les 20 millions de dollars (ou plutôt ce qu'il en restera une fois tous les frais de procédure déduits) seront versés à une série d'associations "qui apprennent aux adultes et aux enfants comment utiliser les technologies des médias sociaux de façon sûre, ou sont impliquées dans la recherche dans les médias sociaux, avec un intérêt particulier pour la réflexion critique sur la publicité et la commercialisation, et en particulier pour la protection des intérêts des enfants".

Ces associations sont le Center for Democracy and Technology, Electronic Frontier Foundation, MacArthur Foundation, Joan Ganz Cooney Center, Berkman Center for Internet and Society (Harvard Law School), Information Law Institute (NYU Law School), Berkeley Center for Law and Technology (Berkeley Law School), Center for Internet and Society (Stanford Law School), High Tech Law Institute (Santa Clara University School of Law), Campaign for Commercial-Free Childhood, Consumers Federation of America, Consumer Privacy Rights Fund, ConnectSafely.org, et WiredSafety.org.

Comme l'indique Mashable, Facebook a envoyé un e-mail à tous ses utilisateurs américains pour leur proposer de demander le dédommagement.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés