Universal Music a annoncé qu'elle numériserait 100.000 chansons européennes d'ici trois ou quatre années, issues d'albums dont beaucoup n'ont connu que le vinyle comme support.

Les plateformes commerciales sont largement critiquées pour l’absence remarquée de nombreux titres de fond de catalogue présents en masse sur les réseaux P2P. Pour enrayer la situation et finalement profiter de l’espace virtuellement illimité offert dans les rayons des plateformes numériques, Universal Music va ressortir les vieux classiques européens qui n’avaient pas été réédités depuis plusieurs décennies.

En tout, 100.000 anciens titres seront numérisés pour permettre leur commercialisation sur les magasins vituels iTunes ou VirginMega. Et tout cela ne se fait pas du jour au lendemain, pour des raisons essentiellement juridiques (les anciens contrats ne couvrant pas la mise en ligne des œuvres). Pour 10.000 albums de 10 titres en moyenne, il faudra compter environ trois à quatre ans de travail. « Ce programme donnera accès à des titres qui remontent parfois aux débuts de la musique enregistrée« , explique Barney Wragg, vice-président de la branche eLabs d’Universal Music Group International.

Dans un premier temps, 3.000 albums britanniques, français et allemands, d’artistes comme Marianne Faithfull, Brian Auger et Brigitte Bardot seront numérisés.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés