Les utilisateurs du navigateur Chrome de Google peuvent désormais choisir d'activer le protocole Do Not Track pour signaler aux sites internet qu'ils refusent les dispositifs qui permettent de suivre l'internaute dans sa navigation, aux fins d'établir un profil permettant de personnaliser les publicités affichées.

Deux mois après son intégration dans le code source de Chromium, Google ajouté le support du protocole Do Not Track (DNT) dans son navigateur Chrome (version 23.0.1271.64). La mise à jour se fait automatiquement, ou peut être forcée en se rendant à cette adresse depuis le navigateur. Comme le préconise le W3C, Google n'active pas l'option par défaut, pour permettre aux éditeurs de sites internet de s'assurer que c'est bien l'utilisateur lui-même qui a choisi de signaler qu'il refusait les dispositifs qui permettent d'établir un profil de l'utilisateur au fur et à mesure de sa navigation.

L'intégration du DNT comme option activée par défaut dans Internet Explorer a conduit récemment Yahoo à ignorer le signal envoyé par le navigateur de Microsoft. Ce ne devrait pas être le cas avec Chrome, où l'utilisateur qui souhaite activer le Do Not Track doit se rendre dans les paramètres du navigateur, afficher les paramètres avancés, et cliquer sur la case "envoyer une requête "interdire le suivi" avec votre trafic de navigation". L'option est peu visible, et ne devrait être activée que par ceux qui la recherchent précisément, et en connaissent donc l'existence. Google, dont les revenus publicitaires dépendent de plus en plus de la possibilité d'établir des profils des internautes auxquels les publicités sont délivrées, devrait rester discret.

Au moment où l'utilisateur choisit d'activer l'option, Google affiche une boîte de dialogue qui prévient l'utilisateur que le DNT dépend exclusivement du bon vouloir des éditeurs :

L'activation de l'option « Aucun suivi » signifie qu'une requête sera incluse avec votre trafic de navigation. Tout effet dépendra de la génération d'une réponse par un site Internet à cette requête et de la façon dont la requête est interprétée. Par exemple, certains sites Internet peuvent répondre à cette requête en vous montrant des publicités qui ne se trouvent pas sur les autres sites Internet que vous avez visités. Un grand nombre de sites Internet continueront de recueillir et d'utiliser vos données de navigation ; par exemple, pour améliorer la sécurité, pour proposer du contenu, des services, des publicités et des recommandations sur leurs sites Internet et pour générer des statistiques liées aux rapports.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés