Le standard Do Not Track sera bientôt intégré au sein des cinq principaux navigateurs web. Google Chrome va en effet supporter d'ici la fin de l'année cette option, qui vient d'arriver dans la dernière version de développement de Chromium.

Le futur standard Do Not Track continue de se propager au sein des navigateurs web. Après avoir longtemps freiné des quatre fers, Google s'est finalement converti à ce nouveau dispositif, respectant ainsi son engagement fait en début d'année d'ajouter cette option dans les réglages de son logiciel. Chrome rejoint ainsi Firefox, Internet Explorer, Safari et Opera, qui ont eux aussi entrepris de l'intégrer.

Le site All Things Digital a en effet constaté l'ajout du standard Do Not Track dans la dernière version de développement de Chromium, qui est un projet de navigateur web libre sur lequel s'appuie le logiciel de Google. Une case à cocher dans les réglages permettra ainsi aux utilisateurs qui le souhaitent d'envoyer une requête "Do No Track" pendant leur navigation.

Le Do Not Track "sera disponible dans les prochaines versions de Chrome d'ici la fin de l'année", a indiqué de son côté un porte-parole de la firme. Il reste toutefois à déterminer si l'option sera activée par défaut dans Chrome ou si les utilisateurs devront la cocher directement. Microsoft compter l'activer par défaut dans IE10 pour des considérations financières et Google pourrait bien faire la même chose.

Le choix de Microsoft a été vivement critiqué par le groupe du W3C, chargé justement d'établir la norme du Do Not Track. Les concepteurs participant à l'élaboration du standard estiment que son activation ne doit pas être imposée par défaut aux utilisateurs, mais uniquement proposée en option. Mozilla est sur cette ligne, ainsi qu'Opera et Safari.

Le Do Not Track ne supprime aucunement les publicités. Son unique rôle est d'indiquer aux annonceurs, aux sites web et aux applications en ligne que l'internaute ne veut pas être suivi et qu'il ne souhaite donc pas recevoir de la publicité ciblée. Le standard devrait être finalisé d'ici la fin de l'année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés