L'information que nous n'avons pas pu croiser est à prendre avec des pincettes. Selon le site Tuniscope, très suivi en Tunisie, un milliardaire du nom de Mohamed Ali Haradh serait en train de mettre en place un "Facebook en version islamique", réservé aux internautes de confession musulmane. 

"Le financement est en très grande partie assuré par le gouvernement turc mais plusieurs personnalités musulmanes influentes dans les pays arabes y contribueront aussi", assure Tuniscope. Le site indique que le data-center hébergeant les données des utilisateurs du réseau social islamique sera implanté en Tunisie, à Kairouan ou Bizerte, mais que le siège social sera domicilié à Istanbul, en Turquie.

"Ce projet est le premier pas vers la réalisation de plusieurs projets islamiques qui réuniront les musulmans du monde entier sans l’intervention d’autrui", aurait expliqué Mohamed Ali Haradh, sur lequel nous ne trouvons aucune information. L'homme serait déjà le propriétaire d'une "chaîne islamique" et vivrait en Grande-Bretagne.

En soit, l'idée d'un réseau social dédié aux membres d'une confession religieuse n'est pas nouvelle. D'autres sites existent déjà sur ce modèle, à l'instar de Entre Feujs, Chrétiens En Réseau, ou Mon-Islam. Mais si les informations de Tuniscope se confirment, ce serait la première fois qu'un réseau social religieux serait mis en place avec autant d'ambitions et de moyens.

Pas sûr que ça soit un progrès pour l'Humanité et la tolérance.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés