Les internautes français, définitivement conquis par les réseaux sociaux ? C'est ce qui ressort d'une enquête, révélant que trois quarts d'entre eux fréquentent les sites communautaires. Et ces espaces sont désormais connus de tous.

Populaires, les réseaux sociaux ? C'est peu de le dire. Les internautes français sont plus que jamais séduits par les sites communautaires, à en croire l'enquête annuelle de Médiamétrie à ce sujet. Ainsi, plus de trois internautes français sur quatre (77 %) fréquentent au moins un réseau social et la quasi-totalité (99 %) des sondés sont capables d'en citer au moins un.

Sans surprise, Facebook reste la destination privilégiée pour de nombreux Français. Mais d'autres espaces tirent leur épingle du jeu. C'est le cas de LinkedIn, qui est spécialisé dans les relations professionnelles, dont un peu moins de la moitié des inscrits (40 %) se connecte une fois par semaine pour consulter les dernières actualités et pour développer son réseau professionnel.

Twitter est l'autre grand service à s'imposer. Surprenant ? De nombreux politiques, journalistes et personnalités sont présents sur la plate-forme de micro-blogging, générant ainsi une actualité propre. Cela a un effet direct : deux tiers des internautes ont entendu parler de Twitter : il faut dire que ce nom apparaît maintenant souvent dans les médias. Mais si le site est connu, il reste peu fréquenté.

Seuls 15 % des internautes français ont un compte sur Twitter, d'après les chiffres de Médiamétrie. À ce nombre, il faut retrancher tous les comptes inactifs qui ne participent pas à la discussion. Combien d'internautes français participent véritablement ? Médiamétrie ne le dit pas, mais selon des données datant de février, un compte sur quatre est vraiment actif.

Tout comme la consultation des mails, la fréquentation des réseaux sociaux fait désormais partie du quotidien de l'internaute. Environ deux Français sur trois s'y branchent presque chaque jour pour consulter les derniers évènements de sa communauté. Et cette pratique va en s'accroissant à mesure que les smartphones et les tablettes s'imposent auprès des consommateurs, ces derniers permettant d'être connecté en permanence et en situation de mobilité.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés