Le ministère de la défense a mis en ligne un code de bonne conduite à destination des troupes et des familles de militaires pour leur rappeler quelques règles de prudence sur les réseaux sociaux. L'armée recommande ainsi d'éviter de livrer la moindre information sensible et opérationnelle.

Les réseaux sociaux sont à utiliser avec précaution. Cette consigne est valable non seulement pour les civils mais aussi pour les militaires. C’est ce qu’a tenu à rappeler le ministère de la défense en publiant un « guide de bon usage des médias sociaux ». Celui-ci explique aux troupes et aux familles que des informations diffusées sur Internet peuvent être potentiellement exploitées par des ennemis.

Ce guide (.pdf) , de vingt pages, recommande de :

  • ne pas publier d’information sensible ou opérationnelle
  • ne pas communiquer de nom ou de lieu lié à une opération
  • ne jamais utiliser la géolocalisation
  • vérifier les photos et les vidéos
  • vérifier les paramètres de sécurité du réseau social avant de publier
  • respecter le secret professionnel et le devoir de réserve
  • respecter vos obligations et assumer votre responsabilité
  • respecter votre image et celle de la défense

« Le principal risque sur les médias sociaux est la divulgation d’informations confidentielles relatives aux opérations mettant alors en péril la sécurité des activités. De simples statuts, photos ou vidéos peuvent parfois contenir des informations stratégiques. Ce risque doit être une des premières préoccupations du personnel du ministère de la Défense qui utilise ces médias » explique le ministère de la défense.

Cette initiative rappelle évidemment celle conduite l’an dernier par l’armée britannique. L’an dernier, celle-ci a publié deux vidéos dans lesquelles elle explique que des consignes de prudence doivent être respectées sur les réseaux sociaux. Il en va de la sécurité des troupes engagées sur un théâtre d’opération, mais aussi de la réussite d’une mission et de la tranquillité des proches des militaires.

Mais pour Florent de Saint-Victor, auteur du blog Mars Attaque, il est toutefois fort regrettable que les médias sociaux ne soient considérés que comme un risque potentiel. « Les outils que sont ces médias sociaux sont présentés de manière ultra-négative, dans un esprit visant presque à culpabiliser l’utilisateur, ou au moins à dresser une longue liste de préalables indispensables à leur usage« .

La grande muette doit rester discrète.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos