Cisco a relevé le défi du tout profesionnel. Quelques mois après sa décision d'abandonner ses gammes grand public, la firme enregistre d'excellents résultats financiers dépassant même les prévisions.

Le pari n’était pas gagné d’avance. En 2011, Cisco avait choisi de se concentrer sur les marchés profesionnels, en abandonnant tous ses produits grands publics. A l’époque, son action avait chuté de 29 % en un an et il devenait donc urgent de trouver une solution.

La firme a relevé le défi avec brio. Elle a en effet réussi à augmenter son chiffre d’affaire de 10 % pendant son deuxième trimestre fiscal, l’élevant à 11,5 milliards de dollars. De ce chiffre d’affaires Cisco a réussi à tirer 2,18 milliards de dollars de bénéfices, soit une augmentation de 43,5 % par rapport à l’année précédente. C’est au dela des prévisions qui attendaient 11,2 milliards de chiffre d’affaires.

Les analystes d’UBS notent également dans Le Figaro que « le carnet de commandes du groupe s’avère particulièrement solide avec une hausse de 7 % d’une année sur l’autre« . Cette croissance est bien équilibrée entre les différents continents.

Enfin, il est important de rappeler, comme le souligne 01net, que Cisco a supprimé 10 000 postes depuis l’été dernier pour rogner sur ses dépenses et contribuer à ces résultats.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés