Bll Gates ne reviendra pas au poste de PDG de Microsoft. L'ancien patron explique que sa fondation philanthropique est désormais son principal centre d'intérêt, même s'il conserve un siège au sein du conseil d'administration du groupe. Bill Gates continuera donc d'agir en coulisse.

L’hypothèse d’un retour de Bill Gates à la tête de Microsoft n’aura pas vécu bien longtemps. L’ancien patrion a démenti les informations laissant entendre un futur remaniement à la tête de la multinationale. Interrogé par le Sydney Morning Herald, Bill Gates a assuré qu’il ne reprendra jamais les rênes de Microsoft, préférant mobiliser tout son temps à la fondation qu’il a mis sur pied avec sa femme, la Fondation Gates.

La décision de Bill Gates d’abandonner ses fonctions opérationnelles au sein de Microsoft remonte à 2006. À l’époque, il avait prévenu qu’il comptait délaisser progressivement la gestion des affaires courantes pour se consacrer davantage à ses actions philanthropiques. À la fin du mois de juin 2008, il passera définitivement le flambeau à Steve Ballmer, directeur général de Microsoft depuis 2000.

Si Bill Gates n’occupe plus le moindre rôle opérationnel au sein du géant américain des logiciels, il n’en demeure pas moins qu’il reste attaché à l’entreprise. Ainsi, il participe au conseil d’administration de Microsoft, qu’il préside, et peut intervenir sur les grandes orientations stratégiques du groupe. De cette manière, le philanthrope a la possibilité d’agir en coulisse et commenter les choix de Steve Ballmer.

À l’origine de cette hypothèse se trouve les résultats décevants enregistrés par Microsoft ces derniers mois. D’aucuns considèrent que Steve Ballmer est le principal artisant des échecs relatifs qu’a rencontré l’entreprise et souhaitent le faire payer en l’éjectant de son poste. Le nom de Bill Gates avait alors rapidement émergé, puisque le patron est associé aux années les plus fastes de la société.

Bill Gates continuera donc de jouer un rôle de second plan, discret mais essentiel. L’année 2012 sera importante pour la firme américaine, puisqu’il devrait y avoir le lancement du nouveau système d’exploitation du groupe, Windows 8, le développement d’une stratégie pour tablettes, le renforcement du partenariat avec Nokia dans la téléphonie mobile et l’arrivée d’une future console de salon.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés