Google va-t-il bientôt livrer des produits à domicile ? Selon la presse américaine, le géant de la recherche a approché plusieurs grandes enseignes aux États-Unis pour évoquer ce projet. La firme de Mountain View ambitionne de concurrencer Amazon et d'étendre les services liés à son comparateur de prix, Google Shopping.

Géant de la recherche en ligne, Google s’est fortement diversifié au fil des ans. De simple moteur de recherche, l’entreprise américaine est devenue un poids lourd économique. Une vaste galaxie de services en ligne a été déployée, permettant à la firme de pénétrer de nombreux secteurs comme les smartphones (Android), les navigateurs web (Chrome) ou encore les réseaux sociaux (Google+).

Déjà fort étendu, l’empire Google devrait encore se développer dans les prochains mois. Le Wall Street Journal affirme en effet que la firme de Mountain View compte lancer un service de livraison à domicile, qui pourrait notamment s’articuler avec son propre comparateur de prix, Google Shopping. L’entreprise pourrait ainsi concurrencer plus fortement Amazon, une plate-forme majeure du commerce électronique.

Le quotidien américain indique que de nombreux distributeurs aux Etats-Unis ont montré de l’intérêt pour le projet de Google. Parmi les quelques noms cités par le Wall Street Journal, citons la marque de vêtements Gap ou encore la chaîne de magasins Macy’s. Avec ce service de livraison, Google pourrait faire de l’ombre à l’un des services proposés par Amazon.

Le site de e-commerce propose en effet une solution de livraison rapide baptisée Amazon Prime. Pour 79 dollars (environ 58 euros) par an, la plate-forme propose de remettre les produits commandés en l’espace d’un jour ou deux n’importe où aux Etats-Unis. Selon le Wall Street Journal, ce programme a permis d’améliorer les ventes de 42 % sur les neuf premiers mois de l’année.

Google aimerait donc déployer un service similaire où les produits commandés via son comparateur de prix sont livrés en l’espace de 24 heures maximum. Contrairement à Amazon, aucun abonnement sur l’année n’est prévu mais Google demanderait en échange une faible commission. Avec l’explosion du commerce en ligne, Google veut profiter de cette manne financière.

Google a en tout cas une carte à jouer. Lors de la mise à jour de son nouvel algorithme, baptisé Panda, il a été constaté que le comparateur de prix de la firme de Mountain View est devenu le numéro un du marché en l’espace de quelques mois. La modification de l’algorithme du géant de la recherche combinée et les projets évoqués par le Wall Street Journal ne semblent pas une simple coïncidence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés