Une étude montre que 91% des Américains de moins de 17 ans jouent régulièrement aux jeux vidéo. La part d'entre eux qui joue sur téléphone portable grimpe en flèche et va obliger les constructeurs de consoles à repenser leurs stratégie pour la mobilité.

Une récente étude du NPD Group, l’un des leaders mondiaux de l’étude de marché, a démontré qu’environ 91 % des jeunes américains de 2 à 17 ans jouaient aux jeux vidéo de façon régulière, représentant une population de près de 64 millions de personnes (environ la population de la France).

Il est intéressant d’observer les évolutions de ce marché de plus en plus grand. Ainsi, depuis 2009, la part de la téléphonie mobile dans les jeux vidéo est passée de 8 à 38 % et cette hausse fut encore plus importante chez les 2-5 ans, qui empruntent le téléphone de leurs parents.

Si l’explosion des smartphones et de leurs catalogues d’applications gorgés de jeux explique largement ce phénomène, la taille de ce marché reste impressionnante. Le jeune âge de sa population fait qu’elle n’a que peu (voire pas) de budget pour acheter les nouveautés et se retourne donc vers les parents qui ne sont pas toujours prêts à payer 60€ pour un jeu. Cela peut également être une explication au succès des jeux pour mobile, moins chers.

Les constructeurs de consoles traditionnelles doivent regarder ces chiffres avec attention. Ils continueront probablement à proposer des jeux riches et chers pour les consoles de salon, mais devront repenser leurs consoles portables pour mieux coller à cette réalité et à ce marché. Le faible intérêt des joueurs pour la Nintendo 3DS peut être une preuve de plus que le jeu en mobilité quitte les circuits traditionnels et connaît l’un des bouleversements les plus importants de son histoire.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés