L'édition Blu-Ray des films de Star Wars sort en coffret unique ce mercredi 14 septembre. Avec, une nouvelle fois, quelques petites modifications effectuées sur la trilogie originale. Laquelle n'est guère plus trouvable qu'en la téléchargeant illégalement.

C’est l’énième réédition. Ce mercredi 14 septembre sortira enfin l’intégrale de Star Wars, en coffret collector de Blu-Ray. L’intégrale de la saga sur six disques en haute-définition est complétée par trois disques Blu-Ray de 30 heures de bonus, et par un booklet de 28 pages. A la fois inutile pour tous les fans qui possèdent déjà les six films de la saga, et pourtant indispensable à tout fan qui rêve de regarder la trilogie en 1080p et son Surround 6.1. DTS, et de découvrir encore de nouvelles images inédites.

George Lucas, roi du marketing, est passé maître dans l’art de recycler sa vieille trilogie, et surtout d’en gâcher un peu plus le charme à chaque nouvelle sortie de coffret.

Ouvrons une parenthèse : C’est d’ailleurs l’âme entière de l’univers de Star Wars qui s’est progressivement détériorée, comme l’illustre à merveille l’évolution des jeux vidéo réalisés autour de l’univers de la Guerre des Etoiles. Ceux qui ont connu le premier Jedi Knight se souviennent avec émotion de ces décors immenses dans lesquels le joueur évoluait prudemment et apprenait à maîtriser la Force, pistolet laser en main, jusqu’à enfin parvenir à créer un sabre laser. C’était la récompense ultime. L’arme noble d’une époque civilisée. Aujourd’hui, les jeux édités par LucasArts distribuent des sabres lasers aux joueurs comme s’ils se vendaient au supermarché du coin sur Tatooine, et les fait courir sans peur pour sabrer des robots sans intérêts par milliers. – Fermons la parenthèse.

Cette fois encore, pour les Blu-Ray – et en attendant la version 3D qui sortira dans quelques années pour une méga édition spéciale, George Lucas a revisité son œuvre. Certes, beaucoup moins qu’à l’occasion de la sortie sur DVD, mais tout de même. En témoigne cette scène, qui fait polémique, dans laquelle Darth Vader abandonne la réflexion intérieure profonde qui le ronge, silencieuse, pour pousser finalement un « nooooooon » rageur au moment de saisir l’Empereur pour sauver Luke. Il s’agit d’un détail, moins embêtant que la volonté stupide de réhabiliter Han Solo en faisant tirer Greedo le premier. Mais quel intérêt, si ce n’est de gâcher la solennité de l’acte ?

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos