Le site chinois Taobao.com, sorte d'eBay qui réunit 7 millions de vendeurs et 800 millions de produits référencés, a décidé de bannir la vente de services VPN et de proxies qui permettent aux chinois de contourner la censure.

Officiellement l’ordre ne vient pas du régime chinois. Et le pire c’est que c’est peut-être vrai, ce qui démontrerait une grande capacité d’assimilation des pratiques de censure par les entreprises chinoises. Le Time rapporte que Taobao.com, une filiale du géant Alibaba Group, a décidé de bannir la vente de logiciels que peuvent utiliser les dissidents pour contourner le pare-feu étatique, et accéder à des sites interdits en Chine.

« Un avertissement sur Taobao.com disait que les réseaux privés virtuels et les proxies IP étaient utilisés pour visiter illégalement des sites web étrangers« , rapporte le Time. La plateforme de commerce en ligne aurait alors « demandé aux marchands qui utilisent le site d’arrêter de les vendre et indiqué que les comptes des récalcitrants pourraient être annulés« .

La décision intervient au moment où la Chine craint de voir se propager chez elle le mouvement de rébellion entamé au Moyen-Orient. Mais John Spelich, vice-président d’Alibaba pour l’international, assure que Taobao a agit de son propre chef, selon sa propre éthique. « Nous regardons constamment les produits que nous vendons et nous nous demandons, est-ce le commerce sur lequel nous voulons être pour différentes raisons ?« , explique-t-il. « Une décision a été prise qui était qu’il s’agit d’un commerce sur lequel nous ne devrions probablement pas être, donc nous y avons mis fin« .

Le Time précise cependant que deux semaines après cette décision, des VPN et des services de proxies continuent à être vendus sur la plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés