Google marque des points dans la guerre des navigateurs. Chrome vient de franchir la barre des 20 % de parts de marché dans le monde, rattrapant progressivement Firefox. Le succès du navigateur de la firme de Mountain View se retrouve aussi localement, en particulier en Europe et dans l'Hexagone.

Les courbes de Firefox et de Google finiront-elles par se croiser ? À en croire les derniers chiffres fournis par StatCounter, le navigateur web conçu par Google devrait, à ce rythme, doubler Firefox dans les prochains mois. En effet, huit points seulement séparent le navigateur de Mozilla à Chrome. Celui-ci a par ailleurs passé un cap en juin, en franchissant le seuil des 20 % de parts de marché dans le monde.

L’ascension de Google Chrome semble ne souffrir d’aucun ralentissement. En un an, le navigateur de Google a plus que doublé sa part de marché. Une progression qui affecte essentiellement Internet Explorer et Firefox, en recul relatif. En juin 2011, Internet Explorer est à 43,58 % de parts de marché tandis que Firefox est à 28,34 %. Safari et Opera restent stables, respectivement à 5,07 % et 1,74 %.

En Europe et en France, la trajectoire de Google Chrome est la même qu’au niveau mondial. Du côté du Vieux Continent, le navigateur du géant de Mountain View frôle la barre des 20 %, avec 19,96 % pour le mois de juin 2011. Dans l’Hexagone, l’entreprise américaine fait un peu moins bien. La part de marché s’établit à 18,83 %. Néanmoins, le cap des 20 % sera passé cette année dans les deux cas.

Si Internet Explorer reste le navigateur web le plus utilisé dans le monde, la situation en Europe et en France est plus compliquée. Microsoft est en effet au coude-à-coude avec Firefox. Les pourcentages de parts de marché d’Internet Explorer en Europe et en France sont respectivement de 35,47 % et 36,54 %. Firefox quand à lui est à34,67 % en Europe et à 35,63 % en France.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés