La domination d'Android dans le secteur des plates-formes mobiles pourrait survenir bien plus rapidement que prévu. Selon Digitimes Research, le système d'exploitation mobile devrait avoir la part de marché la plus conséquente dès l'an prochain.

La dynamique démarrée l’an dernier semble ne pas vouloir s’arrêter, à la grande satisfaction de Google. Depuis 2009, le système d’exploitation mobile Android ne cesse de grappiller des parts de marché à ses concurrents. En quelques mois, le rapport de force entre les différents éditeurs d’O.S. a nettement évolué au profit du géant de Mountain View. La première place est désormais à portée.

Selon une étude conduite par Digitimes, le couronnement d’Android pourrait survenir dès l’an prochain. Digitimes Research estime que la part de marché d’Android atteindre 29,7 %. Le système d’exploitation mobile aura alors doublé celui de Nokia (Symbian), alors à 28 %. Plus loin dans le classement se trouve l’iOS d’Apple avec 16,7 % de parts de marché, Blackberry (14 %) et Windows Phone avec 5,1 %.

Les conclusions de Digitimes sont loin d’être isolées. En septembre dernier, les projections de l’institut Gartner avaient également mis en lumière la victoire d’Android dans la bataille des plates-formes mobiles. Néanmoins, le cabinet américain avait estimé en septembre qu’il faudrait attendre 2014 pour voir Android à la tête des O.S. mobiles. Or, Digitimes mise sur l’année 2011. Signe que les choses se sont accélérées ?

Au-delà de la date, c’est la progression inéluctable d’Android que tout le monde constate. Même le co-fondateur d’Apple, Steve Wozniak, a reconnu que le système d’exploitation Android sera inévitablement la plate-forme mobile dominante dans les années à venir. Si Apple propose encore un système d’exploitation supérieur en terme de qualité, Steve Wozniak a jugé qu’Android offrait plus de fonctionnalités.

À terme, la grande popularité d’Android pourrait être néanmoins affectée par la fragmentation des versions du système d’exploitation. De nombreuses versions de l’O.S. sont actuellement utilisées par les mobinautes du monde entier. Selon les statistiques fournies par le site dédié aux développeurs, Android 1.5 est utilisé par 7,9 % des utilisateurs, la version 1.6 par 15 %, la version 2.1 par 40,8 % et la version 2.2 par 36,2 %.

L’arrivée prochaine de la version 2.3 d’Android, surnommée Gingerbread, devrait vraisemblablement accentuer la fragmentation de ce secteur. Si le système d’exploitation reste soutenu par plusieurs constructeurs de téléphones mobiles, cette variété de versions complique le travail des développeurs cherchant à porter une application mobile sur Android.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés