Le co-fondateur d'Apple pense que le système Android de Google sera la plateforme dominante sur le marché des téléphones mobiles, devant l'iOS de l'iPhone.

Ca n’est pas un propos aussi provocateur qu’il en a l’air à l’égard de son vieil ami Steve Jobs. Le co-fondateur d’Apple Steve Wozniak a livré une interview au journal néerlandais De Telegraaf, cité par Engadget, dans lequel il prédit que le système Android de Google deviendra la plateforme dominante sur le marché des smartphones. Il voit le moteur de recherche gagner des parts de marché avec la même vitalité que Microsoft en son temps avec Windows sur les ordinateurs.

S’il estime que l’iPhone a « peu de points faibles« , qu’il n’y a « pas vraiment de plaintes et de problèmes » avec le téléphone d’Apple, et qu’il est même le meilleur « en termes de qualité« , il reconnaît que « les téléphones Android ont plus de fonctionnalités« , et proposent davantage de choix aux consommateurs. Il pense même qu’Android arrivera progressivement au niveau d’iOS sur la qualité intrinsèque du produit, et la satisfaction des consommateurs.

Mais s’il le reconnaît volontiers, c’est parce qu’Apple n’a jamais eu la prétention de monopoliser le marché des téléphones mobiles. Nous l’expliquions au mois de septembre, lorsqu’iOS a commencé à reculer au profit d’Android, ce qui s’est ensuite accentué :

Si la progression d’Android s’est principalement faite au détriment du système d’exploitation de Cupertino, qui a vu une érosion régulière de ses parts de marché dans le mobile, cela ne signifie pas forcément qu’Apple est en mauvaise posture ou n’a pas su contrer la montée en puissance d’Android.

En réalité, la stratégie d’Apple n’est pas de dominer le marché du mobile, mais de s’installer dans un marché de niche où la firme sera tout simplement indélogeable. C’est en partie la stratégie adoptée dans le secteur des ordinateurs, en étant à la tête d’un éco-système fermé qui ne sera pas menacé par un quelconque rival.

Cela se voit dans le secteur des smartphones. Alors que Google déploie tous azimuts son système d’exploitation, avec l’espoir d’être présent sur un maximum de terminaux, Apple se contente de renouveler son unique gamme de mobiles, l’iPhone. De cette façon, elle s’offre une image stable, sécurisante, voire rassurante.

C’est cette même philosophie qui fait que Steve Jobs répond à ceux qui souhaitent accéder à des contenus pornographiques sur l’iPhone qu’ils n’ont qu’à s’acheter un téléphone Android. Apple préfère avoir une moindre part de marché mais fortement consolidée, avec des clients en confiance qui dépensent beaucoup d’argent en contenus sur iTunes et sur l’App Store, plutôt que d’avoir énormément de clients aux demandes très variées, plus volatiles, qui dépensent avec retenue.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés