Au début du mois, des rumeurs laissaient entendre un prochain rachat d'Adobe par Microsoft. Quelques semaines plus tard, le directeur général d'Adobe a balayé cette éventualité. Selon lui, son entreprise a encore de nombreuses opportunités à saisir dans son secteur d'activités.

Le jour où Steve Ballmer et Shantanu Narayen marcheront main dans la main n’est pas encore arrivé. En effet, le directeur général d’Adobe a finalement dissipé les rumeurs d’un important rapprochement entre son entreprise et le géant des logiciels qu’est Microsoft. À l’origine de cette hypothèse, une rencontre privée entre les deux PDG dont l’ordre du jour aurait été dédié à Apple et à sa progression dans le secteur des smartphones.

Questionné à ce sujet par Fox Business Network, Shantanu Narayen a expliqué que son entreprise tenait à son indépendance. « Nous continuons de penser que nous avons avons d’importantes possibilités qui nous attendent en tant que société » a-t-il déclaré, dans des propos repris par l’un des blogs de AllThingsDigital. Visiblement, un rachat d’Adobe par Microsoft tuerait les relations commerciales tissées avec d’autres entreprises.

« Nous avons énormément de partenariats stratégiques, non seulement avec Microsoft mais aussi avec Google et avec Apple » a-t-il poursuivi. Sans parler « des nombreuses sociétés qui utilisent nos outils créatifs pour produire du contenu » a-t-il complété. Dans le cas de Microsoft, Adobe veut « s’assurer que les applications créatives, qui sont des best-sellers, fonctionnent parfaitement sur la plate-forme Windows« .

Rappelons que Microsoft et Adobe sont malgré tout rivales, dans la mesure où la firme de Redmond soutient une technologie alternative surnommée Silverlight. Par ailleurs, les relations entre Adobe et Apple sont assez tendues suite à la décision de rejeter Flash des appareils mobiles de l’entreprise. Il y a quelques mois, Steve Jobs avait même pris la plus pour prédire la disparition prochaine du Flash.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés