Qu’il semble loin le temps où Google n’était qu’un petit moteur de recherche tout droit sorti de l’esprit de deux étudiants américains. Depuis son lancement en 1998, le 27 septembre très exactement, le projet a pris au fil des ans une ampleur considérable. Au point qu’aujourd’hui, Google a une capitalisation boursière de 153,6 milliards de dollars et peut agir sur des dossiers majeurs comme la neutralité du net, les problématiques du droit d’auteur à l’ère numérique ou encore la diffusion de l’information partout dans le monde, même dans des pays autoritaires, voire totalitaires.

Or, cette réussite s’est inévitablement accompagnée d’une croissance tous azimuts pour Google. On ne compte plus le nombre de programmes, de services et d’outils mis au point ou rachetés par le géant américain. Au point que la firme est souvent qualifiée de tentaculaire et suspectée d’avoir des envies orwelliennes. Récemment d’ailleurs, l’affaire de la collecte de données personnelles par les voitures du service Google Street View a cristallisé une fois encore les positions de chacun.

Ce constat, Jamie Wilkinson l’a fait aussi. Et pour que chacun puisse prendre conscience de l’impact qu’à Google sur le web, il a développé une extension – Google Alarm – destinée à Firefox et Chrome qui prend la forme d’une alarme visuelle et sonore se déclenchant à chaque fois qu’une donnée est envoyée à Google. À chaque nouvelle page de visitée, l’extension scrute les différentes adresses présentes dans la page et se met en alerte dès qu’elle repère une adresse appartenant à Google.

Il va sans dire qu’avec la popularité de services comme Google Analytics, Google Syndication ou AdSense, l’alarme a tendance à se déclencher assez fréquemment. Preuve en est, dans une vidéo, le développeur a visité des sites comme YouTube, Vimeo, Twitter, Techcrunch et Reddit. Et à chaque fois, l’alarme s’est mise en marche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés