Avec la multiplication des jeux en ligne, les éditeurs attachent désormais une attention toute particulière à la triche. Et pour que les joueurs puissent se mesurer les uns les autres dans un environnement équitable, de plus en plus de systèmes ont pour mission de détecter les tentatives de fraudes dans les parties multijoueurs.

C’est notamment le cas de Valve, qui entretient la plate-forme de jeux vidéo en ligne Steam. Or dernièrement, Valve s’est retrouvé confronté au mécontentement des joueurs.

En effet, la firme a banni par mégarde pas moins de 12 000 joueurs. À l’origine de ce grand coup de balai donné par erreur, la lutte anti-triche de Valve, qui a identifié ces joueurs de Call of Duty : Modern Warfare 2 comme des tricheurs potentiels. Devant la frustration bien compréhensible de nombreux joueurs honnêtes, le PDG de Valve, Gabe Newell, a décidé de faire un geste commercial.

En plus du déblocage des comptes concernés, chaque joueur recevra gratuitement deux licences de Left 4 Dead 2, afin d’en offrir une à un proche. Dans un courrier retranscrit par Kotaku, le directeur de la firme a renouvelé ses excuses suite à cet incident. Récemment, Ubisoft avait suivi le même chemin en offrant la possibilité de télécharger gratuitement un jeu vidéo parmi une liste de quatre.

Cependant, il s’agissait d’une autre affaire dans le cas d’Ubisoft. Il y a quelques mois, l’éditeur français avait déployé un nouveau genre de mesure technique de protection pour lutter contre le piratage. Celui-ci contrôlait à distance les jeux de la firme, afin de vérifier la présence de versions pirates. Or, lorsque les serveurs d’authentification sont tombés, cela a bloqué de nombreux joueurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés