Récemment, YouTube a dévoilé son nouveau site mobile. Celui-ci veut tirer profit des avantages de l'HTML 5 et apporter des améliorations substantielles face aux applications mobiles déjà existantes. Google, qui connait quelques frictions avec Apple, anticipe-t-il le moment où la firme de Cupertino arrêtera d'intégrer par défaut l'application YouTube dans ses appareils ?

Serait-ce à nouveau le signe de la tension entre Apple et Google ou simplement le désir de fournir la meilleure expérience utilisateur aux internautes ? À l’occasion d’une conférence dans les locaux de YouTube, le responsable produit Andrey Doronichev a présenté la nouvelle version du site mobile dédiée à la plate-forme vidéo, YouTube Mobile.

Jusqu’à présent, Apple fournissait une application de base dans l’ensemble de ses produits mobiles. Cela concernait évidemment l’ensemble des iPhone, mais également les iPod Touch et les iPad. Avec plus de 100 millions d’appareils, selon Techcrunch, cela représentait donc 100 millions d’applications YouTube installées nativement sur les produits Apple.

Cependant, les récentes frictions entre Apple et Google ont manifestement incité ce dernier à prévoir un éventuel divorce sur le terrain de la vidéo en ligne. Si jusqu’à présent, la firme de Cupertino ne compte pas retirer l’application native de YouTube, le géant de la recherche a préféré anticiper en préparant une solution alternative, accessible sur m.youtube.com.

Selon Andrey Doronichev, le rendu final est impressionnant. D’ailleurs, il estime même que cette nouvelle version de YouTube Mobile surclasse la version proposée en standard sur les appareils de Cupertino.

Principal atout de cette nouvelle version de YouTube Mobile, le support de la technologie HTML 5. Plusieurs fonctionnalités du langage sont utilisées par la plate-forme vidéo pour offrir la meilleure expérience à l’utilisateur. Cela va des balises vidéo à une meilleure qualité vidéo en passant par l’ergonomie générale afin de répondre aux défis de l’affichage mobile.

Des améliorations manifestement nécessaires. Jusqu’à présent, c’est Apple qui concevait l’application en natif. Or, Andrey Doronichev a expliqué le flux vidéo était conçu pour l’Edge et non pas la 3G. Un choix regrettable, qui ne permettait pas de tirer pleinement profit des débits de la 3G.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés