C’est un avis qui ravira les pourfendeurs de la publicité en ligne. Jeudi dernier, le groupe de travail Article 29 sur la protection des données (G29) a publié un document (.pdf) rappelant que les publicitaires doivent obtenir absolument l’autorisation des internautes avant de proposer de la publicité ciblée.

Selon le G29, un organisme qui rassemble l’ensemble des représentants de chaque autorité de contrôle des pays membres de l’Union européenne, les publicitaires doivent obtenir le consentement « éclairé » des internautes, en leur demandant s’ils souhaitent effectivement installer des dispositifs de repérage, comme les cookies sur les ordinateurs.

Désormais, les réglages devront être en « opt-in », c’est-à-dire que c’est bien l’utilisateur, et lui seul, qui doit valider le processus de la publicité comportementale. Auparavant, certaines sociétés avaient été épinglées pour avoir laissé le réglage en « opt-out », obligeant alors l’utilisateur à se désinscrire en se rendant dans les paramètres du service.

Le G29 a également noté que de nombreux navigateurs Internet ont des réglages très souples, puisqu’ils autorisent par défaut tous les cookies. Cependant, cela n’est pas un signe de consentement, selon l’organe consultatif. « Ne pas changer un réglage par défaut ne peut être considéré, dans la plupart des cas, comme un consentement valable« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés