Avec l’externalisation du stockage des données personnelles sur des batteries de serveurs, les internautes prennent de plus en plus l’habitude de naviguer dans les mêmes conditions quel que soit l’ordinateur ou l’appareil mobile utilisé. Il suffit de se logger à un compte pour avoir accès à l’ensemble de ses données, et les utiliser indifféremment du poste employé. Même Mozilla, qui n’est pas connu comme un grand amateur du « cloud computing », propose sa solution Firefox Sync (anciennement « Weave »), qui permet de synchroniser les favoris, mots de passe, préférences, historiques de navigation et onglets entre navigateurs Firefox.

Avec Chrome, Google pourrait aller encore plus loin. Le navigateur de la firme de Mountain View propose déjà de synchroniser les favoris, les préférences, les données de formulaires et les thèmes. Mais selon Download Squad, Google pourrait bientôt ajouter la synchronisation des extensions, ce qui serait une petite révolution technique.

L’utilisateur n’aurait plus seulement accès aux mêmes données, mais aussi au même logiciel. Ainsi l’utilisateur qui installe un plug-in Chrome sur un ordinateur aurait immédiatement accès aux fonctionnalités du plug-in sur l’ensemble des autres navigateurs Chrome qu’il utilise avec son compte, sans avoir à les ré-installer manuellement. Et inversement en cas de désinstallation.

Le site a en effet repéré que le code source de Chromium affichait désormais des références explicites à la possibilité de synchroniser les extensions. Ca n’est donc qu’une question de temps avant que ça soit véritablement déployé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés