On savait que la 3D stéréoscopique était le nouveau dada de l’industrie audiovisuelle, mais pas à ce point. Alors que nous avions écrit en mars dernier qu’aucune chaîne de télévision française serait prête pour diffuser des matchs de la Coupe du Monde de football en 3D, TF1 nous dément. La chaîne devrait proposer jusqu’à cinq matchs en stéréoscopie, dont la rencontre d’ouverture entre l’Afrique du Sud et le Mexique le 11 juin prochain. Les flux, qui nécessitent un très haut débit, pourraient être diffusés sur le bouquet satellite CanalSat, et par la fibre optique d’Orange.

A l’occasion de cette annonce, TF1 a démontré que la chaîne du groupe Bouygues ne misait pas que sur le sport et le cinéma américain pour apporter la 3D à ses téléspectateurs. Elle a commencé à équiper ses studios depuis un an. « Nous expérimentons le matériel, les caméras, le rendu des images, la façon de réaliser… Nous venons par exemple de filmer en 3D les plateaux du JT, de Sept à Huit, de Téléfoot, d’Automoto et de 50 Mn Inside« , révèle ainsi Gilles Maugars, le directeur adjoint aux technologies de TF1. « C’est dans l’utilisation (des caméras 3D) que l’on manque encore d’expérience. Ces caméras sont très complexes et les réalisateurs manquent encore de pratique« .

« On a vu récemment avec la diffusion sur grand écran par France Télévisions du match France-Angleterre du tournoi des VI Nations que la captation comportait encore des défauts, notamment sur les mises au point quand l’action va vite ou quand il faut tourner des gros plans pour les ralentis« .

Pour voir Laurence Ferrari en 3D, il faudra obligatoirement s’équiper d’un téléviseur 3D, et de lunettes adaptées.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés