De tous les actes réglementaires qui doivent accompagner la mise en œuvre de l’Hadopi, nous attendons avec impatience la définition des « fonctionnalités essentielles » que devront posséder les logiciels de sécurisation labellisés par l’Hadopi. Ils sont en effet censés exonérer l’abonné de toute responsabilité si des téléchargements sont effectués depuis son accès à Internet. Or on se doute depuis longtemps que pour prétendre à l’efficacité, ces logiciels devront interdire purement et simplement l’utilisation des réseaux P2P, quand bien même ils permettent des échanges par ailleurs parfaitement licites.

S’il faut encore des exemples – en plus de la chaîne de téléchargements que vous propose Numerama avec près de 2000 logiciels distribués légalement en P2P, le festival Sout by Southwest (SXSW) en fournit un chaque année. C’est désormais une tradition, tous les ans presque l’intégralité des morceaux joués lors de ce festival (l’un des plus gros aux USA) est mis à disposition sur BitTorrent au format MP3, sans DRM. Les artistes estiment qu’il s’agit là d’un excellent moyen de se faire connaître et de convaincre le public de venir à leurs concerts.

Cette année, l’édition BitTorrent du SXSW 2010 qui se déroulera du 17 au 21 mars propose deux compilations de musiques en tous genres, d’artistes reconnus ou en devenir :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés