Microsoft adopterait-il le vieil adage prudence est mère de sûreté ? Alors que la firme de Redmond continue de dominer largement le marché des systèmes d'exploitation et des suites bureautiques, le géant des logiciels suit cependant avec avec attention l'évolution du secteur du logiciel libre. Et pour cela, Microsoft recrute.

Voilà une offre d’emploi pour le moins inattendue de la part du géant des logiciels. Repérée par PC World, cette petite annonce publiée sur le site de Microsoft propose un poste de « responsable de la concurrence » (Compete Lead) chargé de suivre l’évolution de l’univers du logiciel libre, en particulier Linux et OpenOffice.org. Sa mission sera de conduire un groupe de travail de treize personnes afin de concevoir la riposte face à l’importance que prend le logiciel libre dans l’informatique grand public.

Par ailleurs, il devra établir une stratégie de communication pour « modifier la perception qu’ont les gens de Microsoft, en particulier ceux ayant une vision négative voire hostile de la plate-forme Microsoft« . Cette tâche pourra s’effectuer notamment en ciblant les audiences clés, comme les journalistes high-tech, les membres du gouvernements ou les professionnels du monde informatique.

Microsoft est-il à ce point menacé ? Selon PC World, cibler la suite bureautique libre peut sembler étonnant au regard de sa part de marché. Le site américain, qui s’appuie sur un outil d’analyse, la part d’OpenOffice sur les PC fonctionnant avec un système d’exploitation Windows ne serait que de 12 %. L’immense majorité des utilisateurs fonctionneraient donc sur une version plus ou moins récente de Microsoft Office (2000, 2003 ou 2007).

Cependant, quelle que soit l’exactitude de cette analyse, il faut souligner que le coeur de métier de la firme de Redmond est le logiciel. Dès lors, le suivi du logiciel libre est une priorité pour Microsoft, quitte àouvrir un poste alors que les chiffres ont l’air plutôt rassurants…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés