Une décision pour le moins étonnante. L'administration wallonne a finalement mis de côté Firefox au profit d'Internet Explorer... 6. Selon le gouvernement local, des problématiques de sécurité et de compatibilité ont été prises en compte pour revenir sur une version ancienne, dépassée et risquée d'un navigateur Internet.

Firefox est-il moins intéressant pour l’administration wallonne qu’Internet Explorer 6 ? Alors que de plus en plus de sites web cherchent à convaincre les internautes d’opter pour une version plus moderne de leur navigateur, quitte à garder la solution de Microsoft en choisissant IE 8, le gouvernement du sud de la Belgique a finalement décrété l’interdiction du navigateur libre sur les postes administratifs.

« Un parc de quelque 9 000 PC impose un minimum d’ordre et nous incite à restreindre les coûts et à veiller à une compatibilité optimale avec les standards choisi » a expliqué Thierry Bertrand, le directeur « Solutions Logicielles et Projets au Service Public de Wallonie ». Or, les deux arguments avancés peuvent sembler étranges au regard de la réputation d’Internet Explorer 6. En effet, celui-ci aurait été préféré à Firefox pour des raisons de compatibilité et de… sécurité.

La décision de la Wallonie est particulièrement inattendue. En effet, le gouvernement local a longtemps oeuvré pour la promotion et la diffusion des formats ouverts et des logiciels libres. Or, en l’espèce Internet Explorer 6 est aux antipodes de ces principes. Sur le plan de la sécurité également, on semble marcher sur la tête. Si Firefox n’est évidemment exempt de failles de sécurité, il y a néanmoins un monde entre IE 6 et le logiciel de Mozilla. Par ailleurs, entre temps Microsoft a profondément revu sa copie avec les deux versions suivantes, IE 7 et 8.

Finalement, la décision de conserver Internet Explorer 6 viendrait d’une vulnérabilité découverte chez Firefox, entrainant différents soucis de sécurité chez les utilisateurs. Par ailleurs, plusieurs applications ne seraient compatibles uniquement qu’avec IE6, notamment des applications financières, budgétaires ou encore comptables. Dès lors, l’argument en faveur d’IE 6 semble beaucoup plus pertinent.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés