Le service VPN IPREDator, en gestation depuis plusieurs mois, a finalement ouvert ses portes pour une première phase beta du service. Le site annonce une connexion chiffrée et anonyme en échange d'un paiement trimestriel de 15 euros.

Alors que l’équipe de The Pirate Bay a défrayé la chronique en annonçant la vente du site à la société Global Gaming Factory X AB pour la coquette somme de 5,5 millions d’euros, de nombreux internautes s’inquiétaient de la pérennité des nombreux projets lancés par les administrateurs suédois. Bien que Peter Sunde, le porte-parole de l’équipe, ait assuré que cette vente ne concernait que le site spécialisé dans l’échange de liens BitTorrent, certains se demandaient si les Suédois avaient encore la volonté de s’impliquer autant après six ans de combat médiatique, idéologique et politique.

En ce qui concerne IPREDATOR, la solution VPN (Virtual Private Network – Réseau Privé Virtuel) annoncée l’année dernière pour contrer un projet de loi très controversé en Suède, l’IPRED, la phase beta est rentrée dans une phase plus active, avec les premières invitations qui sont arrivées dans les boites mails des internautes qui s’étaient pré-inscrits. Pour mémoire, à la mi-juin, c’est plus de 180 000 internautes qui ont fait une demande pour participer à cette aventure.

Voici le contenu du mail en question :

Hi there !
It’s finally time for (the beta testing of) IPREDator !
We’re very sorry for the delay. It’s just to be safe rather than sorry, regarding the technical aspects. It’s very safe now at least !
Click on the link below to register to the service !

NB !
1. You can only reach the site using this link.
2. The link is unique and only ONE (1) user can sign up using it.

On the site you will get all the information you need !

IPREDator does not store any personal details about its clients.
IPREDator does not store any traffic habits you might have.
IPREDator is the key to a free internet in the renaissance of censorship !

Team IPREDator

Facturé 15 euros pour trois mois, le service propose d’établir un tunnel entre votre poste et le service avec une connexion chiffrée en 128 bits. Le site annonce également ne pas utiliser de logiciels américains, ni pour la technologie du chiffrement, ni pour aucune autre partie du service. Malgré ces précautions, l’équipe du site estime que de toute façon, malgré des avertissements, la plupart des adhérents au service utiliseront un système d’exploitation américain.

Une fois l’inscription complétée, le compte passe en « actif » jusqu’au 2 octobre 2009, date de fin de l’abonnement des trois mois. Le site est actuellement disponible en deux langues (anglais et suédois) et plusieurs didacticiels sont présents pour guider l’utilisateur dans sa connexion à IPREDator (Windows XP, Windows Vista, OS X : Mac OS X 10.4 Tiger et Mac OS X 10.5 Leopard).

Ensuite, nous procédons à une vérification sur l’adresse IP qui nous localise en Suède (cliquez sur les images pour les voir en grand format) :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés