Mise à jour : à voir également, la gallerie photo et vidéo sur Flickr

Combien aurait dépensé la NASA pour obtenir les mêmes photographies il y a seulement quelques dizaines d’années ? Des étudiants espagnols ont attaché un appareil photo numérique de 60 euros à un gros ballon gonflé à l’hélium pour prendre des photos de la stratosphère et des vues éloignées de la surface de la Terre.

Agés de 18 à 19 ans, les jeunes étudiants en météorologie de l’école de La Bisbal en Catalogne ont envoyé l’appareil photo Nikon à plus de 30 kilomètres de hauteur, attaché à un ballon de deux mètres de diamètres. Le convoi était équipé de capteurs météo et d’un émetteur radio. L’équipe a pu suivre son évolution en temps réel en utilisant Google Earth. Lorsqu’il a commencé à dégonfler à 100.000 pieds et à redescendre, les étudiants ont pu utiliser les coordonnées GPS du ballon pour le récupérer 10 kilomètres plus loin.

« Meteorek était notre expérience pour voir si nous pouvions mesurer avec précision les conditions atmosphériques de la Terre à 30.000 mètres, prendre des images pour prouver l’expérience, et retrouver les instruments attachés au ballon après son dégonflage« , explique Paretas, le responsable de l’équipe.

« Nous avons été impressionnés par notre résultats, en particulier les photos. Envoyer notre engin fait maison à la frontière de l’espace c’est incroyable« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés