Une étude menée par le centre d'économie industrielle de l'école des mines de Paris arrive à la conclusion que surfacturer l'upload dans les connexions haut-débit aiderait l'industrie du disque à lutter contre les effets négatifs du P2P.

Il existe des solutions à l’arrêt des transferts. Le remède le plus simple consiste à segmenter le marché de l’accès en imposant aux fournisseurs d’accès à Internet (FAI) une tarification dissuasive pour le trafic montant (upload), susceptible de contenir des fichiers sous copyright. L’existence d’un tel coût favoriserait les offres payantes en ligne et le téléchargement descendant, respectueux des droits de propriété.

La conclusion n’est peut-être pas des plus heureuses puisque sous couvert de protéger des intérêts privés, les utilisations légitimes de l’upload seraient handicapées, mais l’étude n’en est pas moins très intéressante et riche de données passionnantes.

Télécharger l’étude :

Enjeux économiques de la distribution des contenus

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés