Malgré la baisse du pouvoir d’achat et un ralentissement global de l’économie, la demande en ordinateurs portables n’a pas faibli chez les consommateurs français, bien au contraire. Mais elle a changé de nature, avec une part importante prise par les ultraportables low-cost, ou « netbooks ».

Selon le cabinet Gartner, les Eee PC et autres MSI Wind auraient représenté en France 10,6 % des ventes d’ordinateurs portables au deuxième trimestre 2008, qui s’est révélé beaucoup plus dynamique que prévu. « Nous nous attendions à ce que le ralentissement économique, la perte de confiance des consommateurs et l’augmentation des prix du pétrole aient un impact sur la demande, mais cela n’est pas arrivé« , s’étonne ainsi Isabelle Durand, analyste chez Gartner. Avec 2,3 millions d’ordinateurs écoulés entre avril et juin, le marché a progressé de 23,8 % par rapport à l’année précédente. 55 % étaient des ordinateurs portables, dont les ventes explosent avec plus de 45 % de volume supplémentaire vendu.

Acer, HP et Dell dominent le marché français avec respectivement 26,6 %, 21 % et 13,9 % des ventes au deuxième trimestre. Mais Asus réalise une percée impressionnante en quatrimèe position avec 6,5 % de parts de marché, en progression de 338 % sur un an.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés