Les méthodes de contrôle de diffusion des contenus multimédia constituent un marché fructueux à conquérir. Intel, épaulé par plusieures sociétés japonaises, proposera jeudi l'adoption d'un standard permettant aux consommateurs d'accéder librement à leurs films et musiques téléchargées sur Internet, depuis n'importe quel appareil de la maison.

Intel a ainsi sorti de ses cartons le projet DTCP (Digital Transmission Control Protection) mis au point avec l’appui de Panasonic, Toshiba, Sony et Hitachi. Un document de Juin 1999 en expliquait déjà les grands principes, à savoir autoriser les consommateurs à lire un fichier multimédia depuis un PC où n’importe quel autre appareil, sans toutefois qu’il ne puisse sortir de l’enceinte du foyer. Ainsi Intel pense apporter une réponse adaptée aux problèmes à la fois de l’industrie du disque (interdire la copie d’œuvres protégées à des tiers), et des consommateurs (avoir le droit de copier un disque pour son usage personnel au sein de la famille).

Grâce à un système de cryptage, les communications entre les appareils ne peuvent être lues par un périphérique externe, qui ne connaît pas la clé de déchiffrage. Les enjeux sont potentiellement très importants, puisque de plus en plus d’appareils sont ou seront munis d’une interface réseau permettant de les interconnecter. Certains lecteurs DivX de salon offrent déjà de telles possibilités, et on nous promet même depuis longtemps des réfrigérateurs intelligents capables de se connecter à Internet. Les télévisions elles-mêmes seront sûrement bientôt fournies avec une prise Ethernet.

La technologie DTCP sera présentée jeudi à l’Intel Developer Forum de San Jose, en Californie. Proche de sa version finale, elle pourrait dans quelques mois servir de standard dans l’industrie multimédia.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés