Le Razer Phone 2 est en cours de rappel, car il a été constaté que le smartphone émet trop d'ondes par rapport à la réglementation. Les clients ont six mois pour se signaler.

En possession d’un Razer Phone 2 ? Vous allez vous devoir vous en séparer. L’Agence nationale des fréquences a procédé au contrôle de ce smartphone et il a été constaté qu’il émet trop d’ondes par rapport à la réglementation. Le laboratoire indépendant qui a été sollicité pour effectuer les mesures l’a flashé à 3,29 W/kg au niveau du tronc, alors que la limite fixée par la loi est de 2 W/kg.

Ces valeurs représentent le débit d’absorption spécifique ou DAS. Il s’agit d’une unité qui s’exprime en watts par kilogramme (W/kg). Elle sert à renseigner la part d’énergie transportée par les ondes électromagnétiques qui est absorbée par le corps humain. Plus cette valeur est haute, plus l’énergie est importante. Ici, le dépassement concernait le tronc. Pour la tête, qui est une mesure à part, le DAS est dans les clous (0,407 W/kg). Ces mesures sont réalisées à 5 mm de distance.

Le Razer Phone 2, présenté en octobre 2018. // Source : Razer

Ce contrôle, bien que nécessaire et bienvenu, survient toutefois tardivement. Le Razer Phone 2 a été présenté en octobre 2018 et sa commercialisation a eu lieu dans la foulée.

Il n’est pas rare que l’Agence nationale des fréquences épingle un smartphone ayant un DAS excessif. D’ordinaire, la situation se règle par une mise à jour du firmware, qui permet de faire redescendre la valeur du débit d’absorption spécifique à un seuil acceptable. Mais dans le cas du Razer Phone 2, son fabricant, l’entreprise américaine Razer, a préféré l’autre option : le retrait du marché et le rappel des modèles déjà vendus. Cette décision est bien plus inhabituelle.

Programme de rappel

Les personnes possédant ce smartphone sont invitées à prendre contact avec Razer, via un formulaire dédié qui a été mis en place sur le site officiel. Une preuve d’achat doit être fournie avant de faciliter les démarches, puisque le constructeur procède au rachat des appareils ou à un échange. La procédure a été ouverte le 8 mai pour une durée de six mois. Une foire aux questions a été mise en place.

Razer explique d’ailleurs ne pas retirer le Razer Phone 2 des autres marchés, car « la France utilise un mécanisme de test différent du reste des pays de l’Union européenne ». Or, ce modèle est « certifié CE et conforme aux normes de sécurité internationales ». Des tests réalisés par un autre laboratoire, avant la mise sur le marché du Razer Phone 2, ont « confirmé la conformité aux exigences européennes ».

Le fait de dépasser le seuil réglementaire du DAS ne signifie pas qu’il y a forcément un risque sanitaire. Ce niveau a été calculé à partir de l’expérimentation, lorsque des effets indésirables ont été observés, comme un échauffement des tissus à cause d’ondes trop intenses. Afin d’avoir une bonne marge de sécurité, le seuil réglementaire a été fixé à très bonne distance du niveau des effets indésirables.

Partager sur les réseaux sociaux