Depuis sa création, l'application Waze s'est imposée comme un véritable GPS communautaire. Le service repose sur la participation des utilisateurs, par exemple pour signaler un incident sur la route. Mais d'où vient le nom Waze ?

Éviter le trafic et les dangers : c’est la promesse que fait l’application Waze lorsqu’on la télécharge sur un smartphone. L’application, sur laquelle Waze revendique un total de 115 millions d’utilisateurs, repose sur la participations des conducteurs et passagers, notamment pour signaler des travaux ou des accidents sur la route.

Dans cette app, les utilisateurs ont la possibilité de modifier la cartographie. Ainsi, l’itinéraire conseillé peut bénéficier de mises à jour en temps réel, en fonction des informations liées au trafic.

Le projet a vu le jour en 2006 sous le nom de « FreeMap Israel » : le chercheur israélien Ehud Shabtai invente alors une app open source, qui sert à localiser les radars des routes israéliennes. En 2008, Ehud Shabtai est rejoint par Uri Levine et Amir Shinar, deux ingénieurs membres de l’unité 8 200 (l’unité responsable du renseignement d’origine électromagnétique de l’armée d’Israël) pour créer l’app LinqMap et la société du même nom.

La carte de Waze en temps réel. // Source : Capture d’écran Waze

« Ways » était déjà pris

Après plusieurs levées de fonds, LinqMap change de nom pour devenir Waze en 2009. Au départ, ses inventeurs ont voulu renommer l’application « Ways » (« voies » ou « chemins », en anglais). Le mot symbolisait ainsi le large éventail d’itinéraires proposés sur l’app, adaptés en fonction des conditions de circulation. Mais comme l’explique l’entrepreneur Johann Molinari, ancien responsable marketing de Waze, sur Quora, le nom de domaine « ways.com » n’était pas disponible. C’est alors que l’un des employés de la société a suggéré d’opter pour « Waze », qui avait l’avantage de conserver la sonorité de la proposition initiale « ways ».

Ce n’est qu’ensuite qu’une autre interprétation a été donnée au nom Waze : il peut donner l’impression d’être un jeu de mot avec « maze » (« labyrinthe »). L’application aiderait ainsi les automobilistes à s’orienter, pour qu’ils ne se sentent pas perdus comme dans un labyrinthe. Néanmoins, il s’agit davantage d’une « heureuse coïncidence que d’autre chose », si l’on en croit Johann Molinari. Dommage pour la poésie de cette explication alternative.

L’application Waze a été lancée en dehors d’Israël en 2010. La startup a été rachetée par Google en 2013 pour la somme d’un milliard de dollars. Ce rachat a pu sembler surprenant, étant donné que Google est déjà le développeur de Google Maps. On peut plutôt voir l’acquisition de Waze comme un moyen pour l’entreprise de Mountain View de récolter aussi les données d’utilisateurs qui préfèrent l’utilisation d’un GPS communautaire à celle de Maps — Waze est une application gratuite, mais elle contient de la publicité ciblée.

Partager sur les réseaux sociaux