La United States Navy va revenir à ses anciens panneaux de contrôles manuels car les marins n'arrivent pas à maîtriser les nouveaux écrans tactiles sur certains bâteaux, ce qui peut provoquer de graves accidents.

Les panneaux de contrôle à écrans tactiles vont être retirés des navires de guerre américains dits destroyers d’ici deux ans, a rapporté le site spécialisé USNI News le 9 août 2019. La marine américaine (United States Navy) a décidé de revenir aux contrôles manuels après que les marins se sont plaints de ne pas réussir à maîtriser ces nouveaux outils technologiques.

Un exemple a été mis en avant récemment dans les conclusions d’une enquête sur l’accident entre le destroyer USS John S. McCain et un pétrolier en 2017, à la suite duquel 10 marins ont été portés disparus. Cette collision a eu lieu à cause d’un défaut de compréhension du fonctionnement des outils de contrôle du McCain, a révélé l’enquête, et une «  formation insuffisante » des hommes à bord.

Le USS John S. McCain // Source : Wikimedia commons/Photographer’s Mate 3rd Class Todd Frantom

Retour aux contrôles manuels

L’équipage du McCain, interrogé par les enquêteurs, a majoritairement mis en cause les écrans tactiles. « C’était vraiment révélateur », a commenté Bill Galinis, haut gradé de la marine militaire américaine. « Nous avons rendu le système de panneau de contrôle (…) trop complexe, avec les écrans tactiles sous verre et ce genre de trucs. »

Les marins ont indiqué vouloir un retour aux anciennes versions de contrôle mécanique au sein de la passerelle, où la navigation s’effectue : « Nous nous sommes éloignés du contrôle par manette, et c’est la critique principale des marins : ils nous ont dit, ‘rendez-nous des manettes qu’on peut utiliser’ », a continué Bill Galinis.

Les panneaux de contrôle dans le destroyer McCain // Source : Conseil national de la sécurité des transports (NTSB)

« Ce n’est pas parce qu’on peut le faire qu’on doit le faire », a-t-il conclu sur ces innovations technologiques. Les premiers remplacements auront lieu à l’été 2020, car il faut d’abord effectuer plusieurs batteries de tests, au niveau logiciel et hardware, avant d’intégrer les nouveaux (ou plutôt, les anciens) outils de contrôle manuels.

Partager sur les réseaux sociaux