Comme vous le savez peut-être, Freenet n’est pas qu’un simple projet d’anarchistes révolutionnaires prêts à donner au monde numérique paix, amour et anonymat. Non, c’est aussi un projet très sérieux, qui a besoin d’argent pour se mettre en place.

Depuis plusieurs mois, Matthiew Toseland est employé à temps-plein pour travailler sur Freenet. L’annonce de la sortie de la version 0.5 et les nombreux articles de presse qui s’en sont suivis ont permis de booster les dons, et de permettre à Ian Clarke (le coordinateur du projet) de prolonger de deux mois le contrat de Matthiew, pour $2500.

Mais Ian Clarke aimerait pouvoir prolongé encore le contrat, et demande à cet effet une mobilisation générale que nous relayons en ces lignes. Il lui faudrait un total de $2500 d’ici le 11 janvier 2003. Ca n’est pas mission impossible, mais sans votre aide, ça le devient.

Donc si vous croyez en l’avenir d’un réseau P2P libéral, « anonyme » et entièrement gratuit, vous savez ce qu’il vous reste à faire :

http://freenetproject.org

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.