Google a admis qu'un microphone non actif était présent dans le système d'alarme Nest Secure, alors qu'il n'était pas indiqué dans la description technique de l'appareil.

La filiale Nest de Google et son Nest Secure ont-ils fait un nouveau faux pas ? C’est ce qu’on peut croire en lisant cette information qui, si elle n’est probablement pas grave, ne prête pas à la confiance. Le système d’alarme de la firme, destiné au grand public, se compose de capteurs de mouvements, d’un clavier et d’une enceinte liés à une application. Mais la société californienne a également révélé la présence d’un microphone, activé récemment pour transformer l’appareil en enceinte connectée. Alors que le produit est disponible à la vente depuis novembre 2017, la société n’en avait jamais parlé.

Et si ce capteur de mouvement abritait un écran 4K ? // Source : Nest

La révélation vient d’une annonce de Google le 4 février dernier indiquant que la prochaine mise à jour du Nest Secure permettrait aux utilisateurs d’utiliser des commandes vocales. En combinant le Nest Secure et le Google Home, il était déjà possible d’utiliser ce genre de fonctionnalité, mais tout l’intérêt de l’appareil de Google était qu’il possédait un micro, contrairement au système d’alarme. Sauf que visiblement, le système d’alarme avait aussi un micro. La société de Sundar Pichai a simplement déclaré que « les utilisateurs recevront un email avec des instructions expliquant comment activer la fonctionnalité et allumer le microphone via l’application. Ce dernier est désactivé par défaut ».

Pourquoi dissimuler un micro ?

Garder un microphone secret dans un produit pendant plus de deux ans ne risque pas de renforcer le sentiment de sécurité de qui que ce soit — un paradoxe pour une alarme. Google se défend en expliquant que « tous les appareils utilisant une fonction Google Home sont créés en gardant la notion d’intimité en tête », ce qui n’explique pas pourquoi la présence d’un micro n’avait jamais été mentionnée auparavant dans la fiche technique.

Les spécifications techniques du Nest Secure avant / après

Parallèlement à sa déclaration, Google a changé la liste des spécificités techniques de son système d’alarme. Aujourd’hui, le microphone apparaît bien, mais comme le prouve cette capture d’écran prise sur la Wayback Machine, l’indication n’était pas présente le 3 février 2019.

Alors, le micro était-il bien inactif tout ce temps ? Il faudra croire Google sur parole, mais pour l’heure, aucun utilisateur n’a remonté un comportement anormal ou suspect (par exemple sur le flux de données capté) de l’appareil depuis sa commercialisation.

Partager sur les réseaux sociaux