Un drone conçu par l'université de Zurich a peut-être un avenir de secouriste. Grâce à ses bras repliables, le quadrirotor peut se glisser à travers de petits espaces sans perdre sa stabilité en vol.

Les 4 bras articulés de ce drone lui permettent de se faufiler dans presque n’importe quelle interstice.  Le 12 décembre 2018, l’université de Zurich (Suisse) a présenté le travail de l’une de ses équipes de recherche sur un aéronef qui pourrait un jour mener des missions de secourisme.

Dans leur article scientifique, les universitaires assurent que leur drone peut voler avec stabilité tout en changeant sa morphologie. Modifier la forme d’un quadrirotor dans les airs risque de le rendre plus difficile à contrôler.

4 bras rétractables

Pour contourner ce problème, l’université de Zurich a imaginé un drone dont les 4 bras peuvent se rétracter, indépendamment les uns des autres. Le système de commande du drone a été conçu pour que la poussée de chaque hélice (1 sur chaque bras) soit ajustée « lorsque le centre de gravité se déplace », explique l’université.

Le drone peut prendre une forme allongée pour voler dans un passage étroit. // Source : UZH

En fonction des obstacles qui se dressent devant lui, le bolide adopte des morphologies différentes. Le plus souvent, il est en forme de « X » comme la plupart des drones. Si l’aéronef doit se glisser dans un espace étroit, il peut étirer ses bras pour s’allonger, prenant ainsi la forme d’un « H ».

Bientôt repliable dans 3 dimensions ?

Le drone peut aussi replier ses bras autour de sa base, en forme de « O ». Enfin, il est capable d’imiter une sorte de « T » pour approcher sa caméra centrale d’un élément à filmer.

Avant de pouvoir être envoyé en mission de secourisme, le drone nécessite encore quelques ajustements. Les chercheurs souhaiteraient qu’il puisse se replier dans 3 dimensions différentes. Ils veulent aussi développer un algorithme qui permettra au bolide de prendre les meilleures décisions sur la forme qu’il doit adopter en opérant dans un lieu sinistré.

En janvier 2018, un drone secouriste a montré son utilité en sauvant 2 nageurs en difficulté.

Partager sur les réseaux sociaux