L'informaticienne Evelyn Berezin est décédée le 8 décembre à New York à l'âge de 93 ans. On lui doit le tout premier traitement de texte, créé sous l'égide de la société Redactron Corporation dont elle a assuré la présidence.

Evelyn Berezin. // Source : Capture d’écran Computer History Museum via YouTube

Evelyn Berezin est décédée le 8 décembre 2018 à l’âge de 93 ans. Elle s’est éteinte à New York, où elle était née le 12 avril 1925. Entre temps, cette informaticienne américaine a inventé le premier traitement de texte, connu sous le nom de « data secretary. »

C’est l’un de ses neveux, Marc Berezin, qui a annoncé son décès à la maison de santé Mary Manny Walsh Home de New York. Comme le relate le New York Times, elle souffrait d’un lymphome (un cancer du système lymphatique) et elle avait préféré renoncer à prendre un traitement.

L’invention du data secretary

C’est en 1968 que l’informaticienne songe pour la première fois à inventer un traitement de texte. La fondation de son entreprise Redactron Coporation en 1969 lui permet de se consacrer à ce projet grâce auquel elle espère alléger le travail des secrétaires. Le data secretary voit le jour et porte le succès de l’entreprise qui accueille jusqu’à 500 employés au plus fort de sa notoriété.

On aperçoit cet appareil sur une célèbre photographie d’Evelyn Berezin. Créé avec une machine électrique IBM Selectric (la « machine à boule » vendue par la société en 1961), le data secretary ressemble à un réfrigérateur de 1 mètre de hauteur sans écran. 13 puces semi-conductrices équipent cet appareil censé simplifier les missions des secrétaires.

Un réfrigérateur de 1 mètre de haut sans écran

Or, l’arrivée du data secretary a aussi eu pour conséquence de changer ce métier : alors que les journalistes, les auteurs et écrivains ont découvert le traitement de texte, le besoin d’embaucher des secrétaires s’est moins fait sentir. « Je suis gênée de vous dire que je n’y avais pas pensé — cela ne m’était pas venu à l’idée », a concédé l’informaticienne en 2017, citée par le New York Times.

Le data secretary d’Evelyn Berezin. // Source : Capture d’écran Computer History Museum via YouTube

Diplômée de physique

Evelyn Berezin voit le jour dans le Bronx en 1925. Ses parents sont juifs et originaires de Russie. Elle entame ses études au Hunter College en 1941, où elle se met à apprendre l’économie, comme de nombreuses femmes à l’époque, alors que sa préférence va à la physique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle suit des cours gratuits de physique proposés au Hunter College et à l’université polytechnique de New York. Elle empoche son diplôme de physique en 1945, ainsi qu’une bourse de la Commission de l’énergie atomique des États-Unis en 1946.

Elle conçoit un système destiné à l’armée américaine

Entre 1951 et 1969, Evelyn Berezin conçoit plusieurs systèmes informatiques au sein des diverses entreprises pour lesquelles elle travaille. Chez Electronic Computer Corporation (ECC) où elle entre en 1951, elle devient responsable de la conception logique des ordinateurs créés par la société. Après le rachat d’ECC par Underwood Corporation en 1957, elle travaille sur plusieurs projets, dont la conception d’un système permettant à l’armée américaine de calculer des distances.

Après 1957, Evelyn Berezin s’est tournée vers la société Teleregister, pour laquelle elle a créé un système bancaire informatisé. Elle est également à l’origine d’un immense système de réservation de vols, lancé en 1962, qui a permis à United Airlines de desservir 60 villes américaines, avec un temps de réponse d’une seconde. Pendant plus de 11 ans, le système n’a rencontré aucune défaillance, précise le Computer History Museum.

Le système inventé par Evelyne Berezin pour l’United Airlines. // Source : Capture d’écran Computer History Museum via YouTube

Une bourse pour les étudiantes

En 1976, la société Redactron a été vendue à Burroughs Coporation, dans le contexte de l’inflation difficile à soutenir pour une entreprise comme celle d’Evelyn Berezin. Cette dernière reste néanmoins dans la société jusqu’en 1979. Après son départ, elle occupe plusieurs postes, comme la présidence de Greenhouse Management Company, qui accompagne des sociétés technologiques en phase de lancement.

Avec son époux, elle crée la bourse Sam and Rose Berezin (reprenant les noms de ses parents) attribuée à une étudiante de premier cycle qui veut étudier les sciences, les mathématiques ou l’ingénierie.

Une femme d’affaires présidente d’une entreprise tech

Evelyn Berezin a fait parte de la liste des 100 femmes d’affaires américaines choisies par le magazine BusinessWeek (édité par Bloomberg) en 1976. L’informaticienne y est la seule à présider une entreprise dans le monde des technologies.

Le Computer History Museum (Californie) l’a invitée à devenir l’une des ses membres en 2015. L’inventrice du premier traitement de texte a longuement raconté son parcours dans une interview publiée par le musée en 2015.

Partager sur les réseaux sociaux