Google met à jour Maps, son application de cartographie et de déplacement. La nouvelle mouture entend offrir plus de latitude aux voyageurs en anticipant d'éventuels soucis sur leur trajet et en fournissant des renseignements plus précis sur leurs moyens de transport.

C’est l’ambitieuse promesse de Google : permettre à tous et toutes de (re)prendre le contrôle de ses trajets quotidiens, afin de ne plus subir les aléas de la circulation ou les interruptions de service dans les transports en commun. Et pour réussir à traduire cet engagement concrètement, l’entreprise américaine entend s’appuyer sur Google Maps, son application cartographique.

Un trajet multimodal. // Source : Google

Rien d’étonnant : voilà des années que Google améliore par petites touches son outil, qui permet aussi d’établir des itinéraires (en 2012, on se souvient par exemple de l’intégration des bus et des métros de onze villes françaises, avec en particulier leurs horaires). Cette fois, la firme de Mountain View entend offrir à sa communauté la possibilité d’anticiper des incidents sur le parcours, afin de les éviter.

C’est l’une des fonctionnalités de l’onglet « Trajet » : une fois un itinéraire établi, Maps sera en mesure d’indiquer si le temps de transport est susceptible d’être allongé ou perturbé à cause, par exemple, d’un accident de la circulation ou d’un embouteillage. Si la situation devient anormale, l’application pourra générer des trajets alternatifs afin de pouvoir vous dégager. Google promet un suivi en temps réel sur Android.

Par ailleurs, l’application est maintenant capable de fournir des trajets qui impliquent des modes de transport différents (une voiture, un vélo, un RER, etc.). Les itinéraires incluront des informations pratiques sur les horaires jugés les plus adaptés, étape par étape, s’il y a de la circulation, les temps de trajet, les horaires de chaque moyen de transport, l’heure d’estimation d’arrivée et les numéros des transports concernés.

Position des transports en temps réel

Enfin, Google Maps est en mesure avec cette mise à jour d’indiquer précisément sur ses cartes la position géographique exacte et en temps réel des transports en commun (train et bus) pour 80 villes du monde. Contactée, la firme de Mountain View nous précise que Paris est pour l’instant la seule ville française bénéficiera d’un suivi multimodal, mais que ce suivi n’est pas encore activé.

Il est à noter que la SNCF propose ses données de trafic en temps réel. Cela n’a sans doute pas dû échapper à Google. D’ailleurs, TrainLine propose justement une telle option pour les TGV, les TER et les Intercités, mais aussi pour les trains Thalys et Eurostar, au départ de la France. Quant à la RATP, elle propose une API qui permet d’accéder, en temps réel, aux horaires des prochains passages pour les bus, tramways, métros et RER de son réseau.

(mise à jour avec la réponse de Google)

Partager sur les réseaux sociaux