Suite et fin du désastre du rootkit de Sony Music. La maison de disques, tellement obsédée par la protection de ses œuvres, avait oublié que les consommateurs devaient eux aussi être protégés, en particulier contre les virus et autres failles de sécurité. Plus d’une année après le fiasco médiatique, Sony BMG vient de signer un accord amiable avec la FTC (la Commission Fédérale du Commerce) aux Etats-Unis. Elle s’engage à remplacer les CD concernés jusqu’au 31 juin 2007, et à verser « jusqu’à 150 dollars » aux consommateurs qui auraient subi un préjudice suite à l’achat d’un CD protégé par un système XCP ou MediaMax. La maison de disques se réserve tout de même le droit de refuser le dédommagement à ceux qui ne prouveraient pas qu’ils ont eu à subir les conséquences du rootkit et à réparer les dommages causés. Sony BMG avait déjà signé un accord similaire avec 39 états des USA en décembre dernier, ainsi qu’avec le Canada.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.